AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Retour du Ministère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Auristelle Ombrage
¤ Admin ¤ Médiatrice ¤
avatar



Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Retour du Ministère Sam 24 Juil - 23:18

    Auristelle avait abandonné le chateau en trombe la veille au matin, les dernières remarques par courrier du Ministre lui ayant peu plu. Elle l'avait prévenu, du départ, qu'elle n'apprécierait pas qu'il mette son nez trop loin dans les préparations d'Auristelle. Certes, elle le prévenait toujours un peu tard, mais c'était le marché convenu pour qu'elle accepte ce poste, cette nouvelle mission qu'on lui proposait. Elle l'avait prévenu qu'elle n'aimait pas être surveillée de trop près, et il en était de même pour Lysander, qui avait finit par accepter cette façon de fonctionner. Les dernières demandes du Ministre paraissaient rop dures à Auristelle, qui décidait de joueur plus ou moins fin selon les réaction des élèves, des professeurs, et du directeur. Oui, elle devait obéir aux ordres, mais non, elle n'obéirait pas à du grand n'importe quoi. Et c'était pourquoi elle avait débarqué en grandes pompes au ministère à Londres. Elle n'avait prévenu personne, pas même Lysander de son départ précipité. La jeune africaine était partie en colère, mais avait reprit toute sa contenance lorsqu'elle avait fait part de ses déceptions à l'égard du ministre à celui-ci. Lui-même qui lui avait dit de jouer fin, de ménager les esprits, voulait la forcer à faire des choses qu'elle-même Réformatrice et professionnelle de la douleur mentale se refuserait à pratiquer sur des... enfants. Car oui, malgré tout, elle avait à faire à des enfants, et ça, le ministre avait décidé de l'oublier. Et c'était pour ça qu'elle était partie deux jours, pour bien lui faire comprendre qu'il était totalement HORS DE QUESTION qu'elle réitère les imbécilités non captivantes de l'une de ses ancêtres exaspérante imbue de pouvoir et prosternée aux pieds d'un ministre des plus ridicules sur la fin de son mandat. Ses dires avaient été durs, et elle se doutait qu'elle prendrait «un blâme», comme le disent si bien les moldus. Mais à la fin de ces deux jours de discussions et d'emportements acharnés, elle était partie sans demander son reste, sachant que face à tant de verbe, le ministre ne pouvait rien contre elle.

    Ce jour-là, elle était revenue vers 19h30 à Poudlard, car elle avait fait un arrêt à Pré au Lard pour récupérer deux nouvelles robes qui étaient arrivées à son attention au magasin. Les ajustements avaient pris un peu de temps, mais cela lui permit de se libérer un peu l'esprit avant de repartir à la chasse à la maraudeuse. Elles ne réussiraient pas à la berner beaucoup plus longtemps. La Confrérie était lancée, mais elle se doutait qu'il fallait qu'elle fasse attention, même si elle avati confiance dans la plupart des Confrères.

    Il n'y avait personne en dehors du château à cette heure là. Le repas du soir allait bientôt se terminer, elle verrait donc la sortie des élèves. Auristelle se dirigea tout droit vers le château, sans faire une petite promenade. Le temps était frais, revigorant, c'était grandement agréable. Elle se doutait par ailleurs qu'il ferait un chaleur étouffante dans son bureau, les elfes de maison ayant prit le parti de la faire mourir de chaleur sans qu'elle ne leur ai rien fait, ni maintenant ni lors de ses études. Mais passons, elle passerait les voir, pour leur demander de faire attention, elle savait être gentille avec eux, qui se tuaient à la tâche depuis bien des siècles. Mais jamais, au grand jamais, elle n'avait participé à ce groupe quémandant leur libération.

    Arrivée dans le hall, la Réformatrice se dirigea vers le panneau d'affichage. Les listes des diverses associations y étaient affichées, rien de neuf ne venait les perturber. D'ailleurs, elle y pensait, il fallait qu'elle affiche la date de la prochaine sortie à Pré au Lard... Non, elle laissait le choix à Celestin et Veniamine d'en décider. Après tout... il fallait ménager les esprit. Et elle eu un sourire, alors que ses yeux tombaient sur l'annonce de la création de la Confrérie, les portes de la Grande Salle s'ouvraient, laissant le flot d'élève en sortir, repus au possible. Elle se retourna, afin de les regarder passer, attentive.

_________________
« Ici c´est moi qui fait la loi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour du Ministère Lun 26 Juil - 11:38

Un fin de journée plutôt normal à Poudlard, la nuit commençait à tomber et les élèves étaient en train de partir vers la grande salle pour aller manger. Enfin tous les élèves sauf une, Yume qui n’avait absolument pas faim ce soir là. Elle était préoccupée, elle voulait faire un coup mémorable ! Il fallait qu’elle trouve l’idée du siècle pour en parler à Aspen, ensemble les maraudeuses pourront ainsi semer encore une fois la pagaille dans l’école en faisant enrager les professeurs et surtout OMBRAGE !!! Dans la chambre de la jeune Yume on pouvait donc entendre :

    Yume - « Désolé, je n’ai pas faim, je dois couver quelque chose… »


Ce n’était bien sûr absolument pas vrai, la jeune fille avait son ventre qui criait famine depuis plusieurs heures mais elle avait décidé que ce soir elle ne mangerait pas, elle avait mieux à faire. Malheureusement le préfet de sa maison en avait décidé autrement et lui ordonna de descendre sous peine d’aller en retenue… Ils mettaient vraiment des débiles aux postes les plus intéressants, voilà que même malade les élèves devaient aller manger. Grommelant et se jurant de faire payer cet affront au préfet en question, la belle se leva, enfila un jean et un t shirt moulant et descendit. Malheureusement ou plutôt heureusement, le repas venait juste de se terminer et la grande porte s’ouvrit laissant tous les élèves sortir. Le sourire aux lèvres la belle brune commença à se diriger vers les portes menant à l’extérieur pour aller prendre un peu l’air avant d’aller se remettre au lit mais c’était sans compter sur la présence d’Ombrage juste à côté de la porte. Sachant qu’elle était l’élève qu’on soupçonnait le moins et qui était aimé de presque tous, voir même tous les professeurs, elle sourit et dit :

    Yume - « Bonsoir, votre voyage c’est bien passé ? Votre absence fut plus longue que prévu non ?»


En effet, la garce et pire ennemi de Yume, était partit plusieurs jours régler quelques affaires au ministère laissant ainsi presque le champs libre au petite maraudeuse. La brunette avait dans l’intention de sortir toujours, mais pourquoi ne pas discuter un peu avec l’ennemi ? Comme on dit soit proche de tes amis et encore plus de tes ennemis… Cette règle la sorcière l’appliquait à la règle, voir même un peu trop, mais autant en profiter de cette petite bouille d’ange…
Revenir en haut Aller en bas
Auristelle Ombrage
¤ Admin ¤ Médiatrice ¤
avatar



Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Retour du Ministère Jeu 29 Juil - 16:28

    « Bonsoir, votre voyage c’est bien passé ? Votre absence fut plus longue que prévu non ?»
    Une voix, fine, presque claire et limpide s'élevait près d'Auristelle. Celle-ci détourna son regard du flot des élèves qui sortaient de la salle pour voir qui lui adressait ainsi la parole. Levant un sourcil elle eu du mal à se rappeler de l'identité de la jeune brunette qui se tenait près d'elle. Aah, Yume Kurumi. Un nom aux consonances asiatiques pour une jeune anglaise, qui ressemblait fortement à une anglaise. Pourquoi était-il si compliqué pour la Réformatrice de se souvenir de ce nom ? Simplement parce qu'elle avait trop de noms à retenir, voilà tout. Elle n'appréciait pas vraiment cette gamine. Trop douce et trop gentille... jamais un mot plus déplacé que les autres, et Auristelle se demandait bien ce qu'elle pouvait cacher. C'était bien louche, mais elle n'était pas la seule élève louche de ce château, et n'avait que faire d'un insignifiant puceron comme Mademoiselle Kurumi. D'autres lui posaient pour le moment bien plus de soucis. Oh, non, elle la surveillait bien, de temps à autres, mais effectivement, elle était bien le cadet des soucis d'Auristelle.

    Non, Mademoiselle Kurumi, je l'ai écourté. Mais je me demande bien en quoi cela peut bien vous préoccuper ?

    Le regard de la Réformatrice s'était fait... inquisiteur. Cette question, n'était certainement pas anodine. A moins que... Lysander n'ai laissé que trop de bribes sur ce sujet dans les couloirs ou pendant ses cours. Il allait falloir qu'elle aie une discussion avec lui, son comportement laissait plus qu'à désirer, lui qui cherchait les faveurs du Ministère. Il devait pourtant se douter qu'un seul mot d'Auristelle sur son comportement et tout ses espoirs de mâle étaient réduits à néant.
    Sêche ? non, elle ne l'avait pas été... de trop. Elle était juste passablement fatiguée, car n'avait pas beaucoup dormit, plus occupée à faire comprendre au Ministre sa façon de faire à elle, qu'elle l'avait obligé à se tenir éveillé deux jours et une nuit. Ce genre de chose, elle connaissait lorsqu'elle partait en mission en Europe de l'Est, ou plus rarement en Afrique, mais elle n'en avait plus l'habitude. D'où cette hargne qu'elle tentait de temporiser à ce moment là. Soudain, son visage se transforma, un sourire amusé s'était installé, doucement, sur celui-ci. Et la Réformatrice rentra à nouveau dans son rôle de... Réformatrice.

    Par contre, je pense bien que vous aviez l'intention de sortir du Château, Mademoiselle Kurumi. Hors vous devez savoir, sans aucun doutes, qu'après le repas, toute sortie non accompagnée par un professeur, dans le cadre d'une retenue, est formellement interdite... A moins que vous n'ayez écopé d'une retenue ?

    Oui, Auristelle commençait à s'amuser. Quelques Gryffondors s'étaient arrêtés dans les escaliers pour voir la scène. La Réformatrice posa son regard rapidement sur eux, presque une dizaine... il ne feraient pas le poids. Et elle n'avait aucun scrupule à mettre ne retnue une dizaine de personnes en même temps. Avec le nombre de préfets et Professeurs, il serait bien aisé de leur trouver quelque chose à faire. Les gryffondors, après avoir lancé quelques injures douteuses àla Réformatrice et des encouragements à Yume, s'en repartirent sans demander leur reste, mais sans se presser non plus. Vraiment, les mentalités n'avaient pas changé depuis les années ou elle-même avait étudié à Poudlard.







_________________
« Ici c´est moi qui fait la loi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Age : 27

Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Retour du Ministère Sam 21 Aoû - 18:44

Citation :
Bonjour !
Cela fait plus de quinze jours que ce topic n'a pas eu de réponse, il serait gentil d'y remédier.
Merci !

_________________

« Le règlement c'est mon dada. » ~~ ~~ « Nous avons les moyens de vous faire parler ! »
« Êtes vous classés dans la catégorie humain ? Négatif, je suis une mite en pull-over. »

Note aux membres
: lisez les conditions d'admission aux groupes spéciaux !! Généralement tout est indiqué !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour du Ministère

Revenir en haut Aller en bas

Retour du Ministère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La pensine-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit