AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Une mauvaise journée, et ça ne fait que commencer... (pv Sorrow)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Apple MacFear
Déesse des Pestes
avatar


Age : 23
Localisation : France

Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Une mauvaise journée, et ça ne fait que commencer... (pv Sorrow) Jeu 5 Aoû - 20:03

    Maudite journée. Ca commençait mal. Très mal. Pour qui ? Et bien pour tout le monde, sachant que la verte c'était réveillée du pied gauche. Donc, mauvaise journée pour elle, mauvaise journée pour tous. Son réveil avait été plus que mouvementé, par un vieux rat qui ressemblait à une serpillère. La chose inutile étant tombé dans une malle pleine de trucs et d'autres, avait fait un bruit impossible avec ses couinements stridents et la collisions des objets en question. Il avait déclenché l'alarme générale, et du coup, si ce n'étaient les cries qui fusaient, c'étaient les vulgaires sortilèges contre tout et rien. Les filles se battant contre une chose invisible. C'est dans ce branle-bat de combat que la jeune fut réveillée. Elle se redressa dans son lit comme un zombie, mais un zombie bien réveillé. Elle aurait du tourner dans la Famille Adams, ce stupide feuilleton pour Moldu.
    Ainsi mouvementé, ses cheveux toujours en bataille, ses yeux à-demi ouverts, elle tira de sous son oreiller sa baguette et lança un sort sur la malle d'où provenait le bruit. C'est alors que la bête qui fronçait son musait nerveusement en tous sens, les yeux rouge et inquiets de son sort, apparu, flottant d'une façon ridicule, la tête en bat et la queue en haut, gigotant comme si il lui fut possible de nager.
    Calmement les filles se reprirent. Certaines sifflèrent de mépris, d'autres lâchèrent des soupires d'exaspération. Bientôt on entendu des chuchotements, des questions. D'où venait-il ? Qu'allait-il se passer ? Qu'allait faire la fille aux yeux verts ?
    Ce qu'elle faisait ? Elle le fixait. Droit dans ses yeux rouge de ses émeraudes. Une des seules fierté qu'elle avait. Ses yeux. Le reste, elle s'en moquait. Elle l'entretenait, sans plus. Mais revenons au rat. Il fronça les moustache, couina un instant, et se débattit une fois de plus prisonnier d'un sortilège invisible. Alors enfin, elle se décida à parler.

    - A qui est-ce ? souffla-t-elle d'une voix rauque de bon matin…

    La question laissait sous entendre qu'elle ne voulait qu'une réponse. Une seule, et qu'il n'y avait pas beaucoup d’alternative; non, pas d’alternative du tout. Mais le silence régna. Pas une main ne se leva, pas une respiration ne s'arrêta. Le rat pouvait commencer à s'inquiété de ce qu'il fut de son avenir.

    - Cette chose laide et insignifiante n'est à aucune d'entre-vous ? Alors j'espère que la personne qui l'a perdue ou déposé ici, m'en voudra.

    Un sourire tendrement malsain apparu sur son visage de jeune fille. Elle se leva, enfila ses chaussure, la baguette toujours en l'air; prit son uniformes et ses affaires, alors enfin elle lâcha le rat et fit apparaître un serpent puis un enclos au milieu de la salle. Elle lâcha par dessus son épaule sans se retourner:

    - Que le plus faible perde.

    ~~~~~~~

    Coiffée, habillée, sûrement pas maquillée, légère et parfumée. Elle se dirigea discrètement sans l'être, vers la Grande Salle. A cette heure-ci, elle ne devait pas être emplie. Non juste quelques idiots qui souhaitaient être tranquilles, comme elle. Il y avait un seul endroit dans ce château, où elle avait de la réticence à faire du carnage: la bibliothèque. Elle n'était pas une de ses rats de laboratoire, qui avaient des nattes dans les cheveux et des lunettes-mouches, non. Elle avait un très grands respect pour les livres. Elle s'y intéressait énormément, plus que les gens ne pouvait penser. Et oui, la Serpentarde aimait, quelque part, étudier. Surprenant ? Pas autant que ces têtes basses qui sortirent en la voyant arriver surtout dans cette mauvaise mine: la mine d'une personne en colère. Les cinq filèrent discrètement. Mais pas assez vite pour la verte, qui leur administra dans un chuchotement, de sympathiques cheveux vert.

    Elle s'assit sur un banc de sa table, seule. Le silence qui régnait la gêna, elle qui avait l'habitude de déclencher les cris, mais elle le trouva reposant. Un coup d'oeil à droite, un coup d'oeil à gauche, personne. Alors elle soupira bruyamment, et se laissa aller pendant quelques secondes. La fatigue accumulée depuis plusieurs jours, voir plusieurs semaines, lui tomba dessus; elle qui savait si bien la cacher, était, pour une fois bien contente de la laisser aller, même si cela ne durait qu'une minute. Puis sa colère la reprit. Non seulement elle s'était fait réveiller par un rat idiot et sûrement myope, mais en plus, dans la foulé, un impudent était rentré dans la salle de bain des filles au moment où elle s'y trouvait. Elle ne mettait que sa cravate, mais malheureusement pour lui, il n'aurait pas la possibilité d'être voyeur aujourd'hui.

    Ensuite, une hystérique qui débordait de rouleaux de parchemins, de livres, de fioles et d'autres trucs en tout genre, lui rentra dedans en plein mouvement des escaliers, ce qui manqua de lui offrir un plongeons dans le vide. Le silence régna alors derrière elle. Sa baguette durement serrée dans sa main, elle se retourna lentement, très lentement, face à la troisième année qui bredouillait de paroles incompréhensibles en remontant ses lunettes toutes les dix secondes. Mais comme celle-ci portait un de ses livres favoris, elle refusa intérieurement, très fort, de s'en prendre directement à elle, de peur que le précieux ouvrage, ne se retrouve six-pieds sous terre.

    - Il ne s'en prendra à toi, que lorsque tu lâcheras ce livre.

    Un sourire narquois troubla son visage, la jeune fille ne comprit pas tout de suite. Autour, le peu de gens qu'il y avait recula doucement. Un serpent jaune et fin, faisait office de couronne sur la tête de la rousse aux cheveux en bataille. L'escalier s'arrêta, et la "cruelle et horrible" cinquième année, s'en alla avec pour bruit de fond, des reniflements grotesques. Le reptile n'était pas venimeux, mais ça, il n'y avait qu'elle à le savoir.

    Après, on lui avait marché sur les pieds, quelqu'un avait manqué de lui renverser du jus de citrouille sur sa chemise, un idiot bête l'avait interrompue dans sa lecture, un des ses professeurs avait abimé un parchemin de rédaction sur lequelle elle avait passé deux heures la semaine précédente. Deux heures sur son temps libre !
    Bref, la totale. Et il se pu bien, que le prochain à lui souffler un mot ou à faire un geste de travers dans son environ, ne retourne pas dans son dortoir ce soir, ni la semaine suivante.

    La tête dans les mains, elle n'entendit pas tout de suite la porte s'ouvrir, mais par la suite, le son de pats résonnant dans cette si vaste pièce vide de monde, lui parvint. Qui était assez fou, pour venir la déranger ?
    On tira un banc plus loin, et la personne s'assit. Déjà, quelle fut entré faisait déborder le vase, mais qu'elle l'ai vu, elle, la Maraudeuse, dans cette position, et qu'elle se fut assise, manqua de faire éclater de rage Apple MacFear dans son si mauvais jour. Elle releva la tête, le regard lançant des éclairs et les lèvres pincés.
    Mais elle eu une surprise. Pourquoi fallait-il qu'en plus, ce fut cette personne là ?
    Sans rien changer à son expression du visage, elle la regarda droit dans les yeux:

    - Toi ?!

_________________

~Ne m’importune pas, Invité...~
« Les hommes c'est comme une boîte de Dragées Surprises, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. »


Dernière édition par Apple MacFear le Lun 16 Aoû - 15:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorrow Noam Black
Smoke on the water ♪
avatar


Localisation : La ou Ombrage n'y est pas

Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée, et ça ne fait que commencer... (pv Sorrow) Dim 15 Aoû - 12:21

      Il était de ces journées qui semblent mal commencer, mais qui s'améliorent au milieu. Le jeune sorrow avait passé une nuit des plus agitées, des rêves de confrérie, d'Ombrage et d'autres idioties avaient tournicotés dans sa tête l'empêchant de trouver le sommeil plus de deux heures d'affilées. Il s'était tourné retourné, était sorti de son lit, il avait marché dans les couloirs en pijama espérant que la marche l'aiderait mais rien n'y avait fait! Autant dire que la nuit lui avait semblé longue. Mais finalement il avait beaucoup réfléchi à la résistance et à comment mettre en place leur idée, après tout ils n'étaient pour le moment que trois et il faudrait bientôt recruter et se mettre en place.

      Oh certes il avait des cernes de trois kilomètres, du mal à garder les yeux ouverts, un mal de crane épouvantable mais bon, qu'y pouvait-on?il était retourné finalement dans son lit, attendant le sommeil écoutant les autres qui ronflaient,non assurément il ne pouvait rester décemment dans ce dortoir sous peine d'en étrangler un ou deux de ces petits ronfleurs. Il avait passé un pull, prit une couverture et s'était installé dans un des sofas, rallumant le feu, un livre à la main, que pouvait-il bien faire d'autres quant à faire autant faire les devoirs qui n'étaient pas finalisés, la nuit blanche aurait au moins rapporté quelque chose non? Les heures s'étaient écoulées lentement, rythmée par les bruits de la vieille hortoge comtoise qu'il adorait. Ses heures étaient indiquées par de petites bestioles tournant sur elle même, une fée répandant de la poudre,un lutin voletant ci et là. Il avait toujours été étonné de voir cette horloge dans leur maison, après tout les serdaigles étaient réputé pour leur pragmatisme.Leur statue posait des questions, une énorme bibliothèque dans leur salle commune, et cette horloge qui somme toute ne servait à rien tronait impeccablement en face de lui, une vraie énigme qu'il ne cesserait de vouloir résoudre.

      Le soleil s'était levé lentement, il l'avait regardé par la fenêtre de la salle commune, c'était sympathique. Il se leva tranquillement et remonta les escaliers attrapant une chemise, un t-shirt noir, un jeans delave et une paire de boxer et se dirigea vers la salle de bain, une douche chaude emplie de bain douche à la cannelle, que demander de plus hein. Habillé et coiffé comme l'as de pique, diraient certains, et regarda un instant ses condisciples, une bande de larves encore endormies. Pfff, il était descendu dans la grande salle, prenant le chemin le plus long, passant par devant la salle commune de gryffondor, bien sur qu'il savait ou elle était, les gryffondors n'étaient pas les plus discrets du monde hein, bien qu'il ne sache pas ou exactement, ou elle se trouvait . Il pouvait situer le couloir s'était déjà ça. Allant, venant, descendant tournant il arriva enfin dans le hall, désert il faut le dire, pas une âme ohhh chouette tiens. Le pauvre petit sorrow avait cependant trop tiré sur sa chance d'ailleurs, il n'avait, comme d'habitude pas fait ses lacets et avait fini par marcher dessus, finissant la volée d'escaliers à terre. Il s'était relevé tant bien que mal, cherchant sa baguette qu'il, ohhhh merlin avait oublié dans la salle commune. Son sac de cours était déjà complet et à son bras. Il laisse son sac à terre et remonta en quatrième vitesse les sept étages en courant.Essoufflé il redescendit au pas de course baguette à la main, avant d'être percuté par un crétin de jaune qui montait vers la bibliothèque. Stupide jaune! Assis sur son postérieur douloureux, il invectiva dans des mots que nous ne raconterons pas, le jaune avant de reprendre sa course. Arf il allait avoir du mal à s'asseoir de la journée. Il attrapa son sac, et les yeux un peu dans le vague s'assit à sa table dans la grande salle. Il entreprit de se servir un verre de lait et d'attraper un petit pain quand il suspendit son geste. Un raclement de chaise, une personne était assise avant lui à cette table il tourna lentement la tête. Merlin il s'était trompé de table

      - Toi ?!

      Un seul mot sortit par la plus perfide des serpentardes, Apple McFear, qu'allait-il bien pouvoir inventer

      - Ecoute McFear, j'ai la tête dans le cul, je viens de dévaler trois étages sur mon postérieur et j'ai cassé ma tête sur un escalier, je souhaite seulement déjeuner et entamer une journée qui ne pourrait ête pire qu'une nuit blanche et deux chutes non?

      Il prit la tasse, en avala le contenu et mordit dans son pain à la confiture.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnyswear.keuf.net
Apple MacFear
Déesse des Pestes
avatar


Age : 23
Localisation : France

Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée, et ça ne fait que commencer... (pv Sorrow) Mer 18 Aoû - 12:43


    La réponse qu'elle obtenu lui donna une nouvelle raison de s'énerver. Ah, il avait passé une nuit blanche ? Ah, il avait dévalé les escaliers sur les fesses ? Ceux qu'il avait monté et descendu à deux reprises ? Et bien elle n'en avait rien à faire, parce que pour une fois, elle n'y était pour rien. Non, elle ne lui avait rien fait, et aussi loin qu'elle se souvienne, elle ne s'en était pas tellement prit à lui. Sa baguette dans sa main de droitière lançait des étincelles à droite à gauche, comme pour prévenir qu'elle était prête à servir. Comme d'habitude. D'un tour de poignet elle pressa deux oranges dans un verre, puis découpa une pomme en quartiers, pour finir par manquer de faire exploser son petit pain. Sauf qu'elle en avait marre, qu'il était tôt, et que si elle s'énervait maintenant, elle ne pourrait plus rien faire de la journée. Elle attirerait l'attention d'on ne sait qui, et hop, les Maraudeuses, aujourd'hui, impossible pour elle, enfin, impossible ne faisait pas partit de son mot d'ordre. C'est comme "Ne Jamais dire Jamais.", et bien elle "Impossible de dire Impossible". Elle Posa dûment sa baguette et sa main sur la table, attrapa son jus de fruit et un quartier de pomme, bus une gorgée et croqua dans le fruit.
    Apple soupira, juste en face de lui, ne montra plus un signe d'agressivité, et posa son front sur la table, les cheveux tombant de chaque côté. Alors elle mormons contre le bois.

    - Et bien je t'assure que tu n'es pas le seul ! Pour ta tête, si tu veux je peux utiliser la Super Glue, ou un tour de passe-passe… Si tu la coupes elle ne te fera plus mal, faudrait demander au tordu de fantôme des Bouffondors…

    Elle était totalement ridicule comme ça, à passer son petit déjeuner avec un Bleu, et ça la faisait sourire derrière son rideau de cheveux. D'un coup de baguette elle desserra sa cravate et ouvrit ses chaussures. L'autre folle n'était pas encore là pour son stupide examen, autant en profiter. Elle se releva, enfin, façon de parler, fouilla dans son sac, en sortit sur la table des bouibouis insensés et plus tordu les uns que les autres. Pourtant elle ne trouva pas ce qu'elle cherchait. Elle avait grande envie de chocolat, elle qui n'aimait pas particulièrement ça. Soudain, à un coin de la table elle trouva ce qu'elle cherchait. Avec un sort la chose se retrouva sous son nez, et elle en chipa un morceau. Pour autant, elle n'en passerait pas au Blaireau.

    La verte aussi était crevée. Cette année elle travaillait d'arrache pied en tant que Maraudeuse, et d'ailleurs, elle trouvait que leurs attaques n'étaient plus amusantes. Limite, pas amusantes du tout. Ca n'avait plus rien de farce, c'était la guerre totale. Quelle idée d'envoyer Ombrage ici, avec un Malfoy de plus ! La verte haussât les sourcilles pour elle même et soupira. Il fallait qu'elle parle à quelqu'un. A qui ? Sûrement pas aux filles, elle ne souhaitait pas se prendre la tête maintenant, peut-être à un membre de sa famille…
    Non, c'était complètement fou ! Depuis sa première année elle n'était pas une seule fois retournée chez elle, même pour Noël. Et puis hors de question de laisser les filles seules avec Ombrage dans les parages pendant les fêtes. A moins que le dragon ne s'en aille. Bonheur ! Une pensée germa dans sa tête, alors qu'un sourire goguenard s'afficha sur son visage. Elle détailla le Serdaigle encore dans le brouillard.

    Déjà à plusieurs réprises Apple l'avait vu manger à leur table avec la Préfète en Chef, la De Rocan. Par ailleurs, ils étaient beaucoup à ne pas apprécier ces matins là. Sa tasse devant lui, ses tartines de confitures non loin, et une dans sa main Sorrow Noam Black, en sixième année, semblait très loin d'être correctement réveillé. Mais, Ôh ! Il n'avait pas dormit. Et dire que Aspen pensait des chose parce qu'elle lui avait dit qu'elle l'a trouvait à pencher pour Lysander ! C'était à peine si elle se souvenait du prénom du Black deux fois dans la même journée.
    Par curiosité elle sortit un parchemin de son sac et mordit dans son chocolat. C'était la liste noir. Sa liste noir. Et il n'en faisait pas partit; pas encore.

    - Tu ne m'en veux pas ?

    Un sourire narquois sur le visage, elle lui prit une des tartines qu'il avait fait, prise d'une grande flemmardise. Et lui le pauvre qui n'avait pas dormit, se faisait embêter. Oui bien sûr, elle aurait pu utiliser sa baguette et se faire des tartines, mais pour son petit déjeuner, elle avait envie de s'amuser, chose qu'elle n'avait pas faîte depuis le dernier jour de l'année passée…

_________________

~Ne m’importune pas, Invité...~
« Les hommes c'est comme une boîte de Dragées Surprises, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorrow Noam Black
Smoke on the water ♪
avatar


Localisation : La ou Ombrage n'y est pas

Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée, et ça ne fait que commencer... (pv Sorrow) Mar 24 Aoû - 21:27

      La verte ne semblait pas être de bonne humeur, franchement elle avait pressé ses oranges avec violence et délectation, il n'aurait pas voulu être à la place des malheureux agrumes! Il déglutit un peu, elle devait être un peu folle sur les bords non? La pauvre pomme fut décapitée avant d'être coupée en quatre morceaux de part égale. Pauvre petit fruit qui eut une mort des plus atroces, guillotinée par une serpentarde aux allures de révolutionnaire. Elle croquait, coupait avec une férocité qu'il n'avait jamais vu à la table des bleus et noirs. Décidément la petite était vraiment à côté de la plaque

      - Et bien je t'assure que tu n'es pas le seul ! Pour ta tête, si tu veux je peux utiliser la Super Glue, ou un tour de passe-passe… Si tu la coupes elle ne te fera plus mal, faudrait demander au tordu de fantôme des Bouffondors…

      Gné, rien à voir, super glue ben tiens il lui en mettrai de la super glue quelque part et elle rirait moins la blondinette aux boucles mal dessinées. Elle venait de dé-serrer sa cravate et d'ouvrir ses chaussures, heu oki please on reste habillé on va s'arrêter là, il n'a pas envie de se faire mordre et de choper le tétanos le tit bleu et il ne veut surtout pas avoir devant les yeux un carré de peau qui lui donnerait des cauchemars pendant trois semaines non plus! Il reposa sa tête sur sa main, regardant la serpentarde s'énerver toute seule avec un petit sourire aux lèvres. Il voyait une lueur de folie danser dans ses yeux, oui il en était certain. Il se servit une tasse de chocolat qu'il dégusta avec délice et mordit dans une tartine à la confiture de fraises et relecha ses lèvres avec délectation. miam, rien à redire de la boustifaille de poudlard toujours aussi exquise hein.


      - Tu ne m'en veux pas ?

      Quoiquoi, pourquoi lui en voudrait-il, il n'en avait strictement rien à cirer de cette fille alors lui en vouloir pour quelque chose. Hair quelqu'un c'est s'engager dans une relation et il ne voulait rien de plus que d'ignorer superbement cette bécasse blonde qui se croyait meilleure que tout le monde parce que sang pur, devait-il lui rappeler son nom ? Tsss pauvre fille. Il jeta un coup d'oeil à son parchemin

      Oh au fait mon nom c'est sorrow Noam Black pas sorrow black, tu pourrais connaitre les anciennes familles de sang pur, tu fais une piètre serpentarde très chère. Très mature ton truc ma petite, as-tu une si petite cervelle qu'il te faille tout noter ainsi? Tu m"étonnes que tu ne sois pas de serdaigle.

      Il regarda la liste

      Nooon black avec ck comme la grande et magnifique famille de sang pur black, tu sais toujours pur et autres blabla du même genre, demande à withmore elle sait très bien écrire mon nom ma belle..

      Il reprit sa tasse et se replongea dans sa méditation matinale, il avait mal au dos, satanée chute. tiens un gryffy qui se prend une claque, mouhaha mais c'est mercurio? hehe c'était amusant de voir comment ces rouges impulsifs finissaient toujours par se prendre une dérouillée par un peu toutes les maisons. Il reposa sa tasse et prit une tartine cette verte ne lui gacherait pas son déjeuner foi de sorrow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnyswear.keuf.net
Apple MacFear
Déesse des Pestes
avatar


Age : 23
Localisation : France

Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée, et ça ne fait que commencer... (pv Sorrow) Mar 7 Sep - 20:43



Il l'a regardait avec un drôle d'air, le bleu. Sauf que elle, elle n'en avait strictement rien à cirer. Elle était à sa table, et bientôt avec ses "camarades", elle ne ferait même plus attention à lui, comme d'habitude. Non, parce qu'elle avait mieux à faire que de voir ou même de parler à Mr Sorrow Noam Black, comme il l'indiqua.


"Oh au fait mon nom c'est sorrow Noam Black pas sorrow black, tu pourrais connaitre les anciennes familles de sang pur, tu fais une piètre serpentarde très chère. Très mature ton truc ma petite, as-tu une si petite cervelle qu'il te faille tout noter ainsi? Tu m’étonnes que tu ne sois pas de serdaigle. "


Gné ? Pardon ? Il disait quoi celui-là ? Le familles de sang-pure ? Ca lui passait au dessus de la tête, elle s'en moquait autant que de sa première victime. Elle n'était même pas de sang pure, sa mère étant une crétine moldu née.
Et d'ailleurs, ce n’était pas la première moldu à rentrer chez les MacFear. "Tu fais une piètre Serpentarde…" Il pouvait répéter ? "Tu m'étonnes que tu ne sois pas de Serdaigle." Serdaigle ? Plutôt crever que de faire partie de la même maison que de celui qui l'avait jugé corps et âme ! Serdaigle… C'était quoi le mal d'être chez les Serpentards ? D'accord, ils avaient fait des choses pas nettes et dangereuses, et ne gagnaient pas la meilleure place dans l'histoire de la magie, mais il n'était pas dit qu'ils étaient tous pourries jusque la moelle ?! Bien entendu, on irait pas dire ça de Apple MacFear la folle tortionnaire. Non, mais que savait réellement les gens ? Rien. Et n'était pas encore venu trouver la personne capable de légilimancie, pour la fouiller et la retourner de fond en comble, savoir tout ce qu'elle cachait, au fond, tout au fond; et elle ne pensait pas aux Maraudeuses à ce moment…

- Serais-tu en train de dire, que les Serdaigles ont une piètre mémoire ? Ma liste m'empêche de te tomber deux fois de suite dans la même journée, Mr Black, avec "ck". A moins que ce ne soit ce que tu veux, si tu faisais plus attention, tu verrais même qu'il y a des signes à côté de ton nom. Tu es chanceux tu n'imagines même pas, alors garde ta chance, au moins pour les jours à venir.


Les petites signes, exprimaient le "à surveiller", mais ça, cette espèce de face de gobelins ne pouvait pas le savoir, et la brune se ferait un malin plaisir à ne pas l'en informer. Elle repensa à une des phrases de plus tôt:
"Nooon black avec ck comme la grande et magnifique famille de sang pur black, tu sais toujours pur et autres blabla du même genre, demande à withmore elle sait très bien écrire mon nom ma belle…" . Son sang pure, si il continuait à lui baratiner les oreilles avec, la verte allait finir par lui faire couler du nez, et avaler à la paille. Sang pure, sang pas pure. Serpentarde, ok, mais on était au XXIIème siècle, pas au XXIème. Pour elle en tous cas. Il fallait croire que certains imbéciles étaient restés vieux… Et pourris.
Withmore ? Qu'est-ce qu'elle avait celle-là ? Elle ne lui parlait pas. Pas officiellement. Alors pourquoi il lui en parlait ? Mieux valait, ne rien dire, ça attirerait l'attention. Mais ne rien dire de sa part, c'était encore pire.

- Continues de parler Sang-pure je vais penser, moi, que tu aurais dû, petit-déjeuner tous les jours à cette table. Et tu peux garder ton "ma belle", pour Withmore, comme tu en as si bien parlé.

Non, elle n'aimait pas les flatteries. Pas trop, surtout pour des gars qui ne la connaissaient pas, ou qui ne le regardaient pas vraiment. Personne n'avait le droit de lui dire "ma belle", mais ce matin, elle n'avait pas envie de lui arracher les cheveux un part un, elle verrait ça plus tard, si elle avait du temps à accorder à ce mollusque. Chose qui risquerait d'être rare. Quelques élèves entrèrent, d'autres s'installaient déjà. Elle resserra ses chaussures, et sa cravate; puis finalement, elle piocha pour un croissant, lui arracha la tête normalement, et croqua les yeux fixé dans le vide. Son regard de psychopathe légèrement de sortie.

_________________

~Ne m’importune pas, Invité...~
« Les hommes c'est comme une boîte de Dragées Surprises, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorrow Noam Black
Smoke on the water ♪
avatar


Localisation : La ou Ombrage n'y est pas

Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée, et ça ne fait que commencer... (pv Sorrow) Sam 25 Sep - 12:32

      Serais-tu en train de dire, que les Serdaigles ont une piètre mémoire ? Ma liste m'empêche de te tomber deux fois de suite dans la même journée, Mr Black, avec "ck". A moins que ce ne soit ce que tu veux, si tu faisais plus attention, tu verrais même qu'il y a des signes à côté de ton nom. Tu es chanceux tu n'imagines même pas, alors garde ta chance, au moins pour les jours à venir.

      Non du tout ma chère nous avons une mémoire du tonnerre pour ce qui nous arrange,d'ailleurs ça m'arrangerait bien d'oublier que je t'ai rencontrée. Pfff nenzy mets un temps de dingue à venir déjeuner ce matin, résultat je dois te supporter. Oooh les jolis petits signes c'est des têtes de mort que je vois là? Ooh tu m'apprécie tant que ça tu me flattes ma petite pomme. Apple quel nom tout à fait étrange, tu tiens ça de ton côté aristocratique déchu?Quant à ma chance elle me sourit quand elle en a envie, ne pense pas pouvoir influer sur elle..
      .

      Continues de parler Sang-pure je vais penser, moi, que tu aurais dû, petit-déjeuner tous les jours à cette table. Et tu peux garder ton "ma belle", pour Withmore, comme tu en as si bien parlé.

      Nan ne t'inquiète pas,la valeur du sang je m'en fous comme de mes premiers lacets colorés, je porte malheureusement le nom d'une famille connue, et ma belle c'était juste pour faire poli, après tout ce n'est pas spécifiquement un adjectif qui peut te coller à la peau et non merci je ne veux pas de withmore erk rien que d'y penser ca me donne des boutons. Cette fille est une folle qui a sa place en asile.


      Au fait tu as mangé quoi pour déverser autant de fiel de si bon matin ou peut-être est ce que c'est naturel d'avoir de la bile dans la bouche dès le réveil. Pffff


      Il se remit à manger son petit pain,sans plus prendre attention à la blondinette à côté de lui, elle mordait fort cette chose et de bon matin déjà. Son regard alla se poser un instant sur la table des professeur ou un Célestin Finnigan dégustait une brioche à la confiture de citron. Erk quelle horreur mais quelle idée de manger cette chose acide dès le matin hein. Il n'y avait vraiment que ce directeur citronné pour aimer ça.Ne parlons même pas du sous-directeur qui saupoudrait ses mets d'une espèce de poudre noiratre. Il s'était toujours demandé ce que contenait cette poudre et avait rêvé d'en chiper un peu au sous-directeur pour l'examiner mais sans succès ce grand malade était toujours en vigilance constante et ne baissait jamais sa garde. Ses tentatives avaient été un échec et vlan un pot qui bouge une cuiller et des raclements, cette furie ne pouvait donc pas déjeuner tranquillement, non il fallait qu'elle fasse tout un remue-ménage pour rien.

      Dis donc on ne t'a jamais appris à te servir en silence, on doit t'entendre depuis le fin fond des cachots?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnyswear.keuf.net
Apple MacFear
Déesse des Pestes
avatar


Age : 23
Localisation : France

Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée, et ça ne fait que commencer... (pv Sorrow) Lun 4 Oct - 19:37

Ah ? Maintenant les bleus, d’après ce bleu-là, avaient une très bonne mémoire. Du tonnerre... Chouette, il se souviendrait qu’elle l’avait à l’oeil. Mais la verte aurait trouvé plus amusant l’effet de surprise.
La pièce, à présent à demi-remplie, voyait les élèves des différentes maisons rejoindre leur table pour un petit déjeuner expresse pour certains, ou copieux pour d’autres. Déjà, Potter Gryffondor numéro 1, soit le grand idiot Mercucio, se prenait une baffe. Sympa, le réveil. A la table des jaunes, on commençait déjà à rire et glousser d’une façon ridicule. Les bleus, plus discrets, plongeait des regards dans leurs livres ou parchemins, discutaient tranquillement, pensaient. Chez les verts, par contre, on murmurait. On regardait. Bah oui, un Black assis à quelques mètres - centimètres ?- d’une MacFear, c’était tout neuf. Elle lança son regard vert glacial à une sixième année qui lui souriait, à deux places de là. C'était pas écrit "De Rocan" sur son front. Elle siffla entre ses dents.

- Nan ne t'inquiète pas,la valeur du sang je m'en fous comme de mes premiers lacets colorés, je porte malheureusement le nom d'une famille connue, et ma belle c'était juste pour faire poli, après tout ce n'est pas spécifiquement un adjectif qui peut te coller à la peau et non merci je ne veux pas de withmore erk rien que d'y penser ca me donne des boutons. Cette fille est une folle qui a sa place en asile.


Ce mec semblait s'embrouiller lui même. Idiot. Evidemment qu'il portait un nom connu, c'est ce qui faisait qu'on renaît facilement son visage - sauf elle qui n'en avait rien à faire. Qui pouvait penser qu'un Black pourrait ressembler à Sorrow Noam Black avec "ck" ? On s'attendait plutôt à un grand baraquer, froid et … fort ? Et belle, ça ne lui collait pas çà la peau… C'est bien ! Elle préférait entendre ça qu'autre chose… La verte n'aimait pas qu'on la trouve jolie. Il y avait de quoi se poser des questions. Withmore, folle ? Mouhahahaha, elle se retint de rire. Entre les deux qui était la plus folle ? Elle, sûrement, mais ça, lui ne pouvait pas le savoir, c'était plus amusant encore. En asile ? A Azkaban, ça pourrait être plus sympa qu'à Sainte Mangouste, nan ?
Qu'est-ce qu'elle avait manger pour débiter autant ce matin ? Elle se mit à réfléchir. Sait vrai que d'habitude elle ne parlait pas autant. Mais elle n'aimait pas le savoir en face de sa personne, et elle voulait s'amuser.
S’amuser, c’était dure avec Ombrage vielle peau à Poudlard, et les choses qui se tramaient, elle le sentait en tant que maraudeuse.

Apple soupira, et se reprit une tartine, qu'elle allait mordre lorsqu'un septième année, pas moche, la regarda, assis à trois places en face à gauche, soit à la droite de Black. Qu'est-ce qu'il lui voulait celui-là ? Un sourire mesquin s'afficha sur le visage du blond. Il lança un coup de tête vers l'intrus, et fit un clin d'oeil à la Mac Fear. Elle manqua s'étouffer, et ses yeux s'enflammèrent, prêts à tuer. Le pauvre fou gloussa, et se prit le bort sur la tête. Du jus de pomme, tient ! Il n'avait plus l'air très joyeux. Un regard mauvais en direction de Apple, et il sortit sa baguette à son tour, crétin, petit, minable. Mais avant qu'il ai pu penser à lui jeter un sort, il se retrouva en salade de fruit, recouvert de ce qui composait une salade de fruit classique - bah oui, pas de marrons glacés ! Il voulut ouvrir la bouche mais le couteau à tarte pointé sous son nez l'en dissuada, il jeta à la peste des mots peu amen, et fila au fond de la salle d'un pas rapide, de justesse pour éviter une tartine de confiture vert non identifié.

- Dis donc on ne t'a jamais appris à te servir en silence, on doit t'entendre depuis le fin fond des cachots?

Pardon ? Elle se retourna lentement, très lentement pour lui faire face, ses yeux verts glacials. Sa journée commençait, et très mal. Il avait un mot à dire ce serdaigle ? Quel est la différence entre un aigle et un piaf ? Pour, il n'y en avait pas. Alors il voulait quoi, le piaf ? Après tout, il se trouvait en face d'elle, à la mauvaise table, au mauvais moment. Tous les prétextes pour voltiger dans les airs et se refaire une coupe de cheveux.

- Tu as un problèmes, Ssssorow Noam BlaCK ?!

Son ton sifflant laissait entendre qu'il n'y avait rien à répliquer, mais elle ne le connaissait pas bien, et même si il avait dévalé les escaliers sur les fesses comme un imbécile ce matin, Tink était sûr qu'il avait de quoi répondre, le bleu. Sa baguette filait entre ses doigts, prête à l'action, et sa jambe tremblait, signe nerveux qui montrait q'elle était en colère. Comment ce crétin avait-il pu imaginer que elle, une Serpentarde, pourrait avoir un quelconque intérêt pour Monsieur Black avec "Ck" ?

_________________

~Ne m’importune pas, Invité...~
« Les hommes c'est comme une boîte de Dragées Surprises, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorrow Noam Black
Smoke on the water ♪
avatar


Localisation : La ou Ombrage n'y est pas

Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée, et ça ne fait que commencer... (pv Sorrow) Dim 17 Oct - 19:34

    Dompter une jonagold- phase deux



    Mais qu'est ce qu'elle pouvait être chiante cette verte. Si elle n'avait pas été si jolie... mais c'était ce qui mettait du piment dans cette dispute et ma foi son asticotage de pomme avait assez duré, passons au sorrow tout à fait convenable et gentil. Surtout qu'il l'avait poussée à bout, oui il avouait il adorait voir les jeunes filles avec des joues rouges carmines, les lèvres serrées et des éclats de fureur dans les yeux, ca leur donnait un côté très attirant qui le laissait rêveur



    Oui j'ai un problème Apple Mc Fear.

    Il repoussa sa tasse, un sourire aux lèvres, il venait de terminer la phase 1, la phase 2 approchait à grand pas. Il lissa son pull, regardant ses ongles manucurés avec grand intérêt, écoutant les quelques

    Tu m'accompagnes ce soir à la soirée d'Aphénais?


    La bombe était lancée. Alors il y avait deux alternatives, soit la belle était trop médusée et restait sans voix, sur ce il continuait de plus belle en argumentant pour qu'elle l'accompagne, soit elle se mettait dans une colère noire explosait et hurlait, dangereux très dangereux mais Sorrow aime vivre dangereusement! Il reprit sa tasse et la remplit de chocolat chaud, maintenant parfaitement réveillé, il regardait autour de lui. Certains observaient l'échéance entre McFear et lui avec attention. Il faut dire que la belle avait un caractère très explosif et que Sorrow bien que serdaigle très intelligent était connu pour pouvoir faire sortir n'importe qui de ses gonds. Mais comment en était-il venu à inviter Mc Fear hein? OOh tout simplement après une discussion enflammée avec un certain meilleur ami obsédé par la conquête de Poudlard et qui ne veut jamais participer aux fêtes. Résultat le pauvre soso est obligé d'y aller seul snif, on en verserait bien une petite larme hein? Seul pas vraiment, soso est un aimant à copains, tout le monde le sait, on se demande d'ailleurs ce qu'il fiche à serdaigle. Il est bien loin des clichés intellos coincé qui ne se mêle de rien. En effet sous ses airs détachés le petit soso aime être au courant de tout, être de toutes les fêtes en gros s'amuser comme un ado et en tant que vrai ado les filles et les garçons ca le travaille aussi lorsqu'une jolie châtains aux yeux de biches s'énerve contre lui au lieu de se tirer en la traitant de frigide ou mal bai... il l'invite, oui il a des tendances masochistes, mais à force de trainer avec un fêlé du bocal il a finit par prendre certaines rebuffades comme des incitations a rester hein. D'ailleurs regardez,Enzelta De Rocan, la pire des mégères de poudlard hein et bien il a finit par être son doudou attitré à force de la gonfler du soir au matin et inversement, elle a finit par craquer hinhinhin, personne ne résiste à shamallow Black et à sa bouille innocente de premier de classe larmoyante et Mc fear n'y ferait pas exception. C'était décidé, elle allait accepter de venir avec lui, il ne la lâcherait plus jusqu'à ce qu'elle accepte mouhahahah. La journée n'était finalement pas si mauvaise que ça hein? Bien que son dos et d'autres parties de son corps le fasse encore souffrir. Il allait se servir d'un sucre quand oooh merlin plus de sucre, qui a pris le sucre, qu'il se dénonce tout de suite un shamallow sans sucre le matin ca ne va pas bien. il fureta sur toute la table, rien de rien de rien, ces verts étaient donc inconscients? Il se leva, virevolta jusqu'à la table des jaunes un sourire aux lèvres choppa le sucrier et s'en alla d'où il venait se rasseoir avec toute la grâce d'un rouge un jour de grand bal à savoir aucune! Il mit deux sucres dans son chocolat,


    Ben alors McFear on ne dit plus rien?Ne me dis pas que je t'ai cloué le bec, je t'ai juste invité à une soirée. Si j'avais su j'aurais commencé par là, j'aurais évité le gros mal de crane qui pointe le bout de son nez depuis dix minutes

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnyswear.keuf.net
Apple MacFear
Déesse des Pestes
avatar


Age : 23
Localisation : France

Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée, et ça ne fait que commencer... (pv Sorrow) Lun 25 Oct - 14:48

Il se tourna vert elle, un regard étrange habitait ses yeux, et il semblait à la fois ailleur et à la fois avec elle. Qu'elle impertinent celui-là !

Oui j'ai un problème Apple McFear.

Ah, bah il allait en aboie un nouveau parce que son problème à elle, c'était lui. Ses joues devinrent cramoisies de colère. Il l'a gonflait, c'était quoi son problème à celui-là ? Il avaient descendu les escaliers sur les fesses ? Et alors ? Elle s'en foutait comme de son premier sortilège ! Doucement il posa sa tasse, tout sourire, ce qui inquiéta peu la jeune fille, trop occupé à réfléchir à ce qu'elle devait répondre à ce bleu de service. Ses yeux verts s'attardèrent sur le Serdaigle, prête à entendre sa déclaration, celle qui lui donnerait le feu vert, à elle la Serpentard, pour le réduire en compte pour les Scroutts à pétard. Black lissa son pull, et regarda ses ongles. Ils étaient manucurés, ce qui, par réflexe, amena la verte à regarder ses propres ongles, dont le vernis aussi verts que ses yeux était tout frais de la veille. Le fait que Mr Black ait les ongles manucurés ne la dérangea pas le moins du monde; elle préféra regarder si l'un de ses dix ongles ne s'écaillait pas.


Tu m'accompagnes ce soir à la soirée d'Aphénais ?

Ses deux yeux verts se levèrent doucement sur le fou furieux qu'elle pensait avoir face à elle. Dans les alentours, sur la table des Serpentards, déjà qu'il y avait peu de bruit, il n'y en avait quasiment plus du tout. Elle attendit, silencieuse, croyant tout d'abord à une blague. Oui, ça ne pouvait être qu'une blague. Une fête ? En même temps, si il y avait bien un pseudo intello de Serdaigle qui squattait à toutes les fêtes et qui se tenait au courant de tous les potins de Poudlard, c'était bien Sorrow Noam Black. Toujours au courant du dernier truc produit, ou de la dernière fête à la mode. Pff, ça ne pouvait être qu'une blague. Soudain, il parut paniqué, et regarda furtivement sur toute la table. Le bleu se leva traversa jusque la table des jaunes, prit un sucrier et revint s'asseoir, un sourire, il s'assit d'une façon aussi charmante qu'un crabe de feu. Il mit deux sucre dans son chocolat, et sembla rayonner. Ce type était trop fou de sucre, elle espérait qu'un de ces quatre, il en fasse une overdose.


Ben alors McFear on ne dit plus rien?Ne me dis pas que je t'ai cloué le bec, je t'ai juste invité à une soirée. Si j'avais su j'aurais commencé par là, j'aurais évité le gros mal de crâne qui pointe le bout de son nez depuis dix minutes


Cloué le bec ? Non, il l'avait juste amené à se poser deux trois questions sur la santé mental du beau bleu. Gros mal de crâne qui poissait le bout de son nez depuis dix minutes… Et bien, tant mieux pour lui. Mais, qu'est-ce qu'il avait dit ? " Je t'ai juste invité à une soirée"… Ce n'était pas une blague ? Quoi ? Mais il n'allait vraiment pas bien celui-là !! Elle se redressa fronça les sourcils, et… éclata de rire comme ça ne lui était jamais arrivé. Ce gars était trop fort. Elle se exit les côtes, ou presque, et si elle continuait comme ça, elle allait pleurer de rire.

- Non mais t'es sûr que tu n'est pas tombé sur la tête ce matin, Black ? Moi, à une soirée ? Mais tu m'as bien regardé ? Aphénais ? Faudrait déjà que je sois invité, ce que je ne suppose n'est pas le cas. Pour continué, je crois que si tu as une réputation, il faudrait que je n'y aille pas avec toi, et je me répète, mais moi, à une fête, t'es complètement malade.

Elle riait, complètement, et ça lui faisait du bien. Un coup d'oeil au bleu lui indiqua qu'il semblait, légèrement, supris. C'était partis pour durer.

_________________

~Ne m’importune pas, Invité...~
« Les hommes c'est comme une boîte de Dragées Surprises, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorrow Noam Black
Smoke on the water ♪
avatar


Localisation : La ou Ombrage n'y est pas

Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée, et ça ne fait que commencer... (pv Sorrow) Ven 29 Oct - 18:09

Dompter une jonagold- phase deux




Mouhahaha il avait cloué le bec a la jolie brun. Quoi? Ce n'est pas parce qu'elle se la joue vilaine vipère qu'elle ne pouvait pas être un joli aspic non? il avait donc tenté une approche un peu différente et ca avait marché du tonnerre, mouhaha il aurait du aller à serpentard, il se le disait souvent, mais bon il préférait le bleu au vert c'était comme ça. Il regardait donc à travers ses cheveux attendant une réponse de sa part, peut-être allait-elle hurler et frapper. Oh il savait qu'elle n'allait pas se pamer et glousser ce n'était pas le genre de la maison McFear non elle se serait plutôt le sortilège cuisant. Cependant, une réaction inattendue arriva, un éclat de rire et un - Non mais t'es sûr que tu n'est pas tombé sur la tête ce matin, Black ? Moi, à une soirée ? Mais tu m'as bien regardé ? Aphénais ? Faudrait déjà que je sois invité, ce que je ne suppose n'est pas le cas. Pour continué, je crois que si tu as une réputation, il faudrait que je n'y aille pas avec toi, et je me répète, mais moi, à une fête, t'es complètement malade.

Bien regardé, oh mais vi il ne faisait que ça depuis cinq minutes, et il appréciait ce qu'il voyait.Autant dire que si sorrow avait décidé de l'inviter ce n'était pas pour rien. Oui il était tombé sur la tête ce matin mais son cerveau fonctionnait toujours aussi bien. Aphénaïs et bien quoi phéphé ses fêtes étaient toujours impecable et elle ne semblait pas comprendre que venir avec soso c'était pouvoir entrer. Tsss il fallait qu'il lui apprenne tout.


Primo je ne suis pas malade, fou peut-être mais mon corps est sain, enfin presque donc non je ne suis pas malade et invitée ou pas si tu accompagnes un invité tu peux entrer,c'est-à-dire moi très chère et de trois c'est le must d'une réputation comme la mienne c'est de toujours faire quelque chose inattendu.Regarde de rocan, nenzy, personne n'arrive à être son ami si on est pas un vert plein de morgue et de fiel et moi je suis son doudou attitré. Potter, qui pourrait croire que je pourrais l'apprivoiser et pourtant, le must d'un black c'est de ne jamais faire ce qu'on attend de lui. C'est pourquoi jolie demoiselle je réitère mon invitation. Tu vois j'aime pas arriver à une fête sans avoir choisi ma cavalière, sinon je finis toujours par devoir supporter une de ces poules gloussantes de gryffondor pensant trouver en moi le rebelle plein de fric qu'elles pourront dresser à porter leur sac et ca finit comment dire, dès que j'ai avalé trop de rhum pour ne plus les entendre, par des pleurs, des ricanements de ma part et une fille courant hors de la salle en sanglotant. Comme tu ne le sais pas, ces situations arrivent trop souvent à mon gout, aussi, ai-je pensé qu'en trouvant une jeune demoiselle qui accepterait de m'accompagner ce problème serait résolu.

J'ai cherché des demoiselles qui me plaisaient et ma foi ce fut dur, tu sais les jolies filles qui gloussent sans avoir de répartie c'est chiant, je préfère les aspics, aussi suis-je venu t'ennuyer ce matin et j'espère bien arriver à mes fins et t'ennuyer jusqu'à la fin du petit déjeuner ou jusqu'à l'arrivée de l'affreuse withmore.


Il repoussa un peu sa tasse, la faisant tourner un peu un sourire aux lèvres, son argumentation ne ferait peut-être pas mouche qui sait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnyswear.keuf.net
Apple MacFear
Déesse des Pestes
avatar


Age : 23
Localisation : France

Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée, et ça ne fait que commencer... (pv Sorrow) Mar 2 Nov - 21:21


Primo je ne suis pas malade, fou peut-être mais mon corps est sain, enfin presque donc non je ne suis pas malade et invitée ou pas si tu accompagnes un invité tu peux entrer,c'est-à-dire moi très chère et de trois c'est le must d'une réputation comme la mienne c'est de toujours faire quelque chose inattendu.Regarde de rocan, nenzy, personne n'arrive à être son ami si on est pas un vert plein de morgue et de fiel et moi je suis son doudou attitré. Potter, qui pourrait croire que je pourrais l'apprivoiser et pourtant, le must d'un black c'est de ne jamais faire ce qu'on attend de lui. C'est pourquoi jolie demoiselle je réitère mon invitation. Tu vois j'aime pas arriver à une fête sans avoir choisi ma cavalière, sinon je finis toujours par devoir supporter une de ces poules gloussantes de gryffondor pensant trouver en moi le rebelle plein de fric qu'elles pourront dresser à porter leur sac et ca finit comment dire, dès que j'ai avalé trop de rhum pour ne plus les entendre, par des pleurs, des ricanements de ma part et une fille courant hors de la salle en sanglotant. Comme tu ne le sais pas, ces situations arrivent trop souvent à mon gout, aussi, ai-je pensé qu'en trouvant une jeune demoiselle qui accepterait de m'accompagner ce problème serait résolu.

J'ai cherché des demoiselles qui me plaisaient et ma foi ce fut dur, tu sais les jolies filles qui gloussent sans avoir de répartie c'est chiant, je préfère les aspics, aussi suis-je venu t'ennuyer ce matin et j'espère bien arriver à mes fins et t'ennuyer jusqu'à la fin du petit déjeuner ou jusqu'à l'arrivée de l'affreuse withmore.



Blablabla... Ca y'est, elle avait le tournis. Black, avait décidé de se lancer dans un long monologue argumenté, sa foi, pour lui expliquer pourquoi il l'invitait. Must du must et pacotille, jolies gryffondors gloussantes et patata. "Nenzy" ? C'était quoi ce surnom débile ? Potter ? Doudou ? Dressé ? Oulala il parlait trop d'un coup celui-là. Elle l'&couta en silence. Croquant une fois de temps en temps dans sa tartine, ou buvant une gorgée de son chocolat. Elle le regardait, impassible, attendant le moment ou il aurait finit de se décarcasser la tête pour un rien. " Je préfère les aspics" Bah tiens ?! Et elle elle préférait la solitude et la tranquillité. Les garçons, c'était pas son truc. Les filles non plus, d'ailleurs. Elle était bien, toute seule dans son coin à échafauder des plans pour les maraudeuses. Alors pourquoi est-ce qu'il venait l'ennuyer ? La fin de sa phrase lui donna sa réponse. Elle le regarda pousser sa tasse, un sourire goguenard, ou crétin ça dépend, au lèvres. Attendant un signe de vie de sa part. Elle haussa les deux sourcil en même temps, l'air de dire "Mais oui, bien sûr !", d'une façon ironique. Croqua dans sa tartine, leva ses yeux verts sur lui. Mais qu'est-ce qu'il lui voulait à la fin ? Elle n'avait pas été assez clair ?

- Mange. Ton chocolat va refroidir, tu vas être obligé de rester plus longtemps à cette table.

C'est tout ce qu'elle lui répondit, aussi calme que lorsqu'elle lisait un bouquin. Ca y était, ça ne l'intéressait plus. Le Blablabla passé, les gens qui ne comprenaient pas lorsqu'elle s'expliquait ne l'intéressait pas. D'ailleurs, aller à une fête ne l'intéressait pas non plus.
Apple à une fête ? Et puis quoi encore ? Des tutus rose et des fleurfleurs ? La brune leva les yeux au ciel pour elle même et aperçu le ciel magique de la grande salle. Elle amait bien, ce ciel. Une fête... C'était ridicule. Idiot. Elle, se rendre dans une pièce avec de la musique, de l'alcool et plein de gens qui la regarderaient de travers. Bon, la dernière option lui était habituelle, mais tout de même. Et puis quoi ? Y'en avait plein des jolies filles qui gloussaient pas dans ce château. Mais pas elle ! Non, pas jolie, pas gentil, pas fêtard, pas invitable un-point-c'est-tout. Elle secoua la tête nerveusement, pensant vraiment à une blague de la part du bleu décérébré. Jolie ? Ca mère ne lui avait jamais dis qu'elle était jolie. Son père ? Jamais depuis sa rentrée de première année ! Jolie, aspic, beurk. Mauvais mauvais tout ça.
Elle commençait à être sur les nerfs. Ses sourcils se froncèrent, elle grinça des dents, et d'un coup lança un sort à travers la salle sur une pouffy qui gloussait trop fort et qui l'agaçait depuis longtemps déjà. De sympathiques cheveux remplies de lézards et serpents en tous genres lui firent pousser un cri, et quitter la salle en courant. La serpentard souffla un bon coup, et leva son regard vert sur le bleu, qui lui, avait le sien bien interrogateur, à moitié en direction de la table, à moitié dans sa direction. Ok, il n'avait pas bien cerné qui elle était.

- C'est non. Tu peux bien attendre Withmore si ça te chantes, demandes lui aussi de t'accompagnes si ça te plaît, je suis sûr qu'elle sera contente, tient ! Mais moi, c'est hors-de-question.

_________________

~Ne m’importune pas, Invité...~
« Les hommes c'est comme une boîte de Dragées Surprises, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une mauvaise journée, et ça ne fait que commencer... (pv Sorrow)

Revenir en haut Aller en bas

Une mauvaise journée, et ça ne fait que commencer... (pv Sorrow)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hogwarts :: ¦ Le Rez de Chaussée ¦ :: La Grande Salle-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit