AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Club de Duel : Chapter 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
William Forthee
Professeur
avatar



Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Club de Duel : Chapter 1 Jeu 19 Aoû - 20:10


    19h00, le repas venait de se terminer. Enfin, pour les élèves du moins, car William n'avait fait qu'une brêve apparition pendant celui-ci, étant toujours peu accoutumé aux copieux repas servis au château, après ses longues années de promenade à travers l'Europe et le monde. Enfin soit, il était 19h00, et les membres du club de duel n'allaient pas tarder à arriver, car leurs «réunions» avaient lieu de 19h15 à 20h45. Normalement il n'avait qu'une heure à chaque fois, mais il avait réussit à négocier une demie-heure en plus, nécessaire selon lui à la bonne marche de l'apprentissage des duels.

    Il était dans la salle, la nouvelle salle d'ailleurs, car il se rappelait très bien que, lorsqu'il était élève, le club de duel avait lieu après le repas dans la Grande Salle. Par contre, il n'avait pas demandé d'être dans une slale particulière. Mais avec l'ouverture des années supérieures, d'impressionnants travaux d'aménagement avaient été menés afin de pouvoir accueillir ces anciens élèves de Poudlard. Personne ne savait trop comment les travaux s'étaient déroulés, mais une chose était certaine, c'était que le château devait avoir des possibilités encore bien inconnues de la quasi totalité des sorciers qui y élisaient domicile pour au moins 7 années d'études. Plus, beaucoup plus, pour les professeurs qui y avaient auparavant étudié. Mais revenons à la salle, longue, très longue, et assez large, avec, au centre, tout en longueur, une estrade pour les démonstrations, et pour lrsqu'il essaierait de leur faire comprendre l'importance de la posture dans un duel. A chaque sorcier sa propre posture, à chaque sortilège, ou maléfice sa manière d'être produit. Si les bases n'étaient pas acquises, comme les tours de poignets et tenues de bras, il aurait du fil à retordre. Mais ne nous projetons pas trop. Il avait reçu quelques inscriptions, leur nom était noté, de son écriture, au fond de la salle, (qui d'ailleurs ne contient pas de bureau), sur un panneau d'affichage en liège. Il savait déjà quel genre de questions il allait leur poser à la fin du cours, et certainement pendant le cours. Mais d'abord, il fallait qu'il sache pourquoi ils avaient décidé d'intégrer le club de duel.

    William monta sur l'estrade prestement, et regarda sa salle de haut... et aperçut ce qu'il avait demandé au Professeur Hanzle lorsqu'il l'avait croisé dans les couloirs quelques jours plus tôt.. Des coussins... Il s'assit alors sur le rebord de l'estrade, face à la porte, sortit sa baguette, pointa d'abord les coussins qui vinrent se placer à même le sol, pour que les élèves les plus feignants puissent s'assoir, ensuite, il pointa la lumière qui se tamisa, pour ne pas éblouir les élèves en cas de sortilège incontrôlé. Puis, il pointa la porte, qui s'ouvrit, dans l'attente de voir des élèves arriver au 7e Etage pour suivre ce premier avant goût de ce qu'est un duel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexy Montrose
Poufsouffle
avatar


Age : 26

Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Club de Duel : Chapter 1 Mer 25 Aoû - 16:31

    La Grande Horloge de Poudlard sonna dix-neuf coups au moment où Alexy attaqua sa troisième part de tarte aux citrons. La bouche encore pleine, une moitié de tarte à la main, il salua chaleureusement — de la façon qu’il pouvait — ses amis avec qui il avait mangé une heure auparavant. Dans quinze minutes, débutait la réunion du club de Duel. Il ne ratera cela pour rien au monde… peut-être que si, une montagne de tartes aux citrons pourraient l’en dissuader ; mais tomber sur un énorme monceau de la sorte, il fallait vraiment, mais vraiment avoir de la chance !

    Il s’était au club pour la simple et bonne raison qu’il ne pouvait assister à la formation du duel donnée pour les 8e et 9e années, à cause de sa non-obtention de l’ASPIC de métamorphose. Si le Professeur Forthee avait accepté les élèves ayant obtenu un Effort Exceptionnel à l’épreuve de Soins aux Créatures Magiques, il aurait vu Alexy parmi ses élèves. Mais bon, à quoi pourrait bien servir cette matière lors d’un duel ? A rien, évidemment.

    Il mordit de nouveau dans son morceau de gâteau, et savoura le délicat goût légèrement amer du citron. Honnêtement, il deviendrait volontiers professeur rien que pour déguster les succulents repas servis dans cette école. Rien que pour ce soir, il avait consommé plus que de raison. Il avait pris comme entrée de délicieux sandwiches beurrés aux concombres ainsi que du riz au crabe, suivis de plusieurs côtes d’agneau accompagnés de petites pommes de terre au four, sans oublier qu’il aurait bien aimer prendre une quatrième part de tarte si le temps le lui avait permis. D’ailleurs le Poufsouffle se demandait s’il n’avait pas un peu trop mangé…

    Il finit son dessert alors qu’il arrivait au septième étage. Une question lui vint à l’esprit : pourquoi la réunion avait-elle lieu juste après le repas ? Niveau digestion, cela n’allait pas être le pied ! Quelques cabrioles dans les airs ou des sorts trop rudement lancés pourraient avoir un effet malheureux : une régurgitation partielle ou totale de son repue. Le bon côté des choses — et oui, il y en a un !, c’est que les duellistes ne manqueront pas des distractions !

    Il sortit sa baguette — s’imaginant sans doute que l’adulte qui se tenait à l’intérieur de cette pièce se préparait à lancer un sort pour évaluer la prestesse des membres du club — et prit soin d’avaler ce qu’il avait dans la bouche avant d’entrer dans la salle nouvellement créée sans frapper, la porte étant ouverte.


      « Bonsoir Professeur. » dit le Poufsouffle lorsqu’il découvrit M. Forthee assis sur l’estrade.


    Le Lord fit quelques pas et s’arrêta. C’était une pièce vaste, très vaste, mais plutôt vide : seuls des coussins “meublaient” la salle. Il se demandait du reste à quoi pouvaient bien leur servir ces derniers. Il fit le tour de la pièce, en scrutant chaque centimètre carré de mur et de sol pour voir si des quelconques passages ou meubles étaient cachés et ignora le tableau de liège ainsi que la liste qui y était accrochée ; il ne voulait pas apprendre de cette façon les noms de ses camarades qui s’étaient inscrits au club. Ce n’est qu’en se dirigeant vers le Professeur Forthee qu’il constata qu’il était le premier étudiant à être arrivé. Cela l’enthousiasma, il aurait tout le loisir de découvrir tranquillement ses futurs collègues et de les observer avant de commencer les joutes magiques. Il s’approcha du mur de droite, s’installa, le dos et le pied gauche accotés contre l’épaisse parois froide. Il n’avait plus qu’à patienter, seulement une poignée de minutes le séparait du premier cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apple MacFear
Déesse des Pestes
avatar


Age : 22
Localisation : France

Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Club de Duel : Chapter 1 Lun 30 Aoû - 20:29



    19h pétante. L'heure à laquelle elle avait passé sa jambe gauche de l'autre côté du band de table pour quitter celle-ci et clôturer ce diner de plus de cette année de plus. Année non habituelle puisque le Ministère trop bornée et idiot avait envoyé un dragon et son toutou, soit, Ombrage et Malfoy, non pas Janus le Bouffondor, l'autre, le nouveau professeur de potion, en plus. Pour couronner le tout, ça devait être la cent millième fois qu'elle y repensait et ça commençait sérieusement à devenir répétitif dans son cerveaux. Oui, qu'elle pensait à cette harpie dans son chez elle, dans leurs chez-eux, à eux, élève de Poudlard et non pas aux parasites; que la verte pensait à nouveaux à ce qu'elle pouvait envisager comme prochain coup; car il était temps que les maraudeuses se retrouvent pour marquer, et vite, car elles se laissaient submerger, et c'était très mauvais. Mauvais de laisser penser que les anonymes ne pouvaient pas lutter contre ça. Très nocif pour sa santé mentale défaillante avec tous ses gens insupportables qui par ailleurs, ne l'aidaient pas beaucoup. Entre les tour de garde et tous les toutous de la vielle peau, plus moyens de penser et de rester seule et sans surveillance bien longtemps.

    Ce soir là, la jeune fille n'avait pas particulièrement mangé, trop pensif et non affamé pour cela. C'est pourquoi son estomac ne la torturait pas comme ce glouton et bouffi d'Evans assise à cinq place de là sur la table des Serpentards. Elle était parfaitement en forme et légère si on enlève la fatigue et le fait qu'elle avait du courir entre deux cours quelques heures plus tôt. Mac Fear passa la grande porte, et traîna dans les couloirs et dans les escaliers sans autorisation particulière, juste le fait qu'elle avait un cours. Ou plus exactement un club. Club de duel, organisé par le professeur Forthee dans une des salles d'un étage supérieur. Elle passa par des passages simplement connus des cinq, discuta avec des tableaux, en envoya balader d'autres. Un bleu lui marcha sur le pied et se retrouva à planer à quinze mètres de hauteur sur la lance d'une armure, dans le vide. Elle se posa un moment sur les marches qui menaient aux troisième étage, ça devait faire cinq minutes qu'elle avait quitté la grande salle.

    La verte reprit son chemin et arriva bientôt à l'étage convenue sans se poser trop de questions. Sa baguette toujours à la main depuis le sort lancé au Serdaigle, elle traversa le couloir, et passa le pat de la porte. Surprise, un sourire froid se figea sur ses lèvres lorsqu'une tête blonde bien connue s'imposa à elle, de l'autre côté de la salle. Elle reprit sa marche comme si de rien était, détailla la pièce, l'estrade et les coussins, pour finir par s'installer adossée au mur en face du professeur.

    - Bonjour Monsieur.

    Un regard au coin au Fanatique lui indiqua qu'il n'était pas plus enchanté qu'elle. Elle espéra très profondément qu'il ferait une indigestion de son dernier dessert.

_________________

~Ne m’importune pas, Invité...~
« Les hommes c'est comme une boîte de Dragées Surprises, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Forthee
Professeur
avatar



Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Club de Duel : Chapter 1 Dim 5 Sep - 17:04

[Pour le fonctionnement limpide du RP pendant les réunions du club, je vous demanderais de choisir de préférence un adversaire "fictif", de cette manière vous ne serez pas bloqué par l'hypothétique non réponse de votre partenaire.
Les personnes participant au club peuvent poster jusqu'à ma prochaine intervention, en retard ou non, c'est comme vous le désirez]

    19h10, la salle commençait à se remplir, doucement. Le premier entré, d'ailleurs, était Alexy Montrose, Poufsouffle assez connu dans les couloirs pour que son nom parvienne à William. Il avait aussi entendu qu'il avait des comptes à régler avec Enzelta de Rocan, préfète en Chef, qu'il avait déjà rencontré dans les couloirs, mais aussi avec Apple McFear, une peste apparente que William n'avait encore jamais eu... l'honneur (?) de rencontrer. Des têtes inconnues rentraient au fur et à mesure... La liste d'inscrits n'était pas si longue, mais il avait remarqué, en consultant les longues listes d'élèves, qu'aucun premiere années ne s'était inscrit au club, c'était sûrement aussi bien. Peut-être que, s'il avait de la demande, il ouvrirait une heure spécifique pour eux, débutants en matière de magie pour la plupart, mais... il n'en avait pas tellement envie, et puis, ce n'était pas tellement lui qui fixait les règles dans ce château. William fixait Alexy, le premier arrivé, 8e année, et, comme un certain nombre des 8e et 9e années présents, il ne pouvait participer à la formation spécifique des Sup' car il n'avait pas eu ses OWLs de métamorphose, d'autre avaient loupé leurs ASPICs... et s'étaient rabattus sur le club de duel... Leur démarche était interessante, et, sûrement, il en toucherait deux mots au directeur... s'il ne l'oubliait pas. Il allait faire son cours en au moins trois partie, en premiere partie ou il allait leur poser toute une série de questions sur les duels sorties de son cerveau, ensuite une deuxieme partie pratique ou ils allaient devoir "s'affronter" entre eux selon une série de sortilèges qu'il allait établir au moment même, pendant ce temps, il passerait voir les groupes et donner des conseils, et sans doute une troisieme partie, pratique, elle aussi, ou il choisirait au moins deux personnes pour s'affronter en face de tout le monde, pour qu'il puisse, lui, détailler son analyse, et voir ce qu'il allait faire au cours des séances suivantes. Il était aussi prêt à faire une partie théorique, quelque part pendant la réunion, mais elle passerait sans doutes à la trappe. Tout en pensant une nouvelle fois au contenu de la séance, son regard, qui balayait alors la salle, détaillant le visage des élèves, plus ou moins silencieux, étonnés, parfois, de ne pas avoir droit au "bonsoir" de leur professeur, son regard (oui, je me repete) tomba sur une Serpentard au fond, le visage fermé, hautaine ? sûrement, de "bonne famille" ? Il ne savait rien, et et se demanda ce que refermait, en "dose de magie" comme disait certains fous, cette fillette apparemment capricieuse.

    19h15... William, toujours assis, et sans quitter ses élèves des yeux, ferma la porte doucement, la faisant grincer... Non, ils n'étaient pas là pour une partie de bataille explosive ou une partie d'échec à la mode sorcière. Ils étaient là pour apprendre les bases du duel, apprendre à se battre... Maintenant que la porte était fermée, la luminosité faible par rapport aux autres classes était plus visible... Jouait-il avec le feu ? peut-être... Le silence, dans la salle, étant quasiment complet, Bellnic croisa ses bras sur sa poitrine, et prit la parole, par chance, il n'avait pas eu de cours pendant la journée, et pourrait donc assurer le club avec une voix relativement claire.
      Bonsoir à tous. Bienvenue dans cette nouvelle salle du château, qui nous servira à chaque rencontre. Tout d'abord,


    et il s'interrompit subitement, son regard posé, presuqe méchamment sur deux jeunes filles de serdaigles qui papotaient encore en regardant un magazine quelconque. Il leva à peine sa baguette, et le magasine s'envola dans les airs, pour atterrir au fond de la salle. Les demoiselles calmées, il reprit
      Reprenons, je vous demanderais de m'écouter lorsque je m'adresse à vous, toute consigne donnée, toute réflexion faite a lieu d'être, et doit donc être respectée et écoutée. Pour vous donner une idée de comment se passeront nos séances, j'ai le plaisir de vous annoncer , dit-il en souriant amusé Que nous auront des séances à la fois théoriques et pratiques, reprenant parfois les bases de ce que vous avez apprit en sortilèges, en défense contre les forces du mal, et parfois même en métamorphose. Les potions, les soins au créatures magiques et autres matières étranges que vous pouvez suivre, ne nous concernent en rien pendant nos rencontres.

    Faisant une pause, il referma son visage subitement. Sa voix, profonde, quoique rocailleuse, sonnait dans la salle.
      Si je ne me trompe pas, vous êtes tous là pour apprendre à vous battre de manière un peu plus subtile et intelligente que ce qu'il m'arrive de voir dans les couloirs de ce château. Mais ne vous y trompez pas, le duel est un art difficile à maîtriser, qui demande une grande maîtrise de soi, et qui demande à ne pas mépriser son, ou ses adversaires, car soit il est fou, soit il est fort... et dans les deux cas, cela peut-être dangereux.


    Il s'arrêta quelques secondes, sourit, se leva subitement sur l'estrade, décroisa les mains, haussa les épaules et leur dit :

      Mais l'heure n'est pas à la morale, j'ai toute l'année pour vous faire comprendre ça. Je vais encore vous faire attendre, mais j'ai besoin de savoir quelques petites choses avant de vous lâcher entre vous. Comme cela va prendre dix minutes au maximum, vous pouvez vous lever, tant que vous ne déranger pas les gens qui sont autour de vous. Vous allez me dire, chacun votre tour, dans le calme, à quoi vous fait penser le mot Duel, par des mots, ou de courtes expressions. Je ne répondrai rien à vos paroles, et je cous demande, à tous, de respecter ce que vos camarades vont dires. Je vous écoute.


    Lentement, la machine se mit en marche, un jeune garçon de gryffondor se prononça en premier. Les duels étaient pour lui une manière d'apprendre à mieux se défendre... bien... William sauta à terre après cette première intervention, et s'adossa à l'estrade de démonstrations. Pour une jeune serdaigle, les duels se rapprochait trop des sortilèges pour qu'elle ne vienne pas... Il y avait des réponses de toutes sortes, farces, amusement, peur... Il allait devoir jongler, et analyser toutes ces réponses qui lui parvenaient, chacune à leur tour. Dès que le calme devenait brouhaha, le formateur baissait un peu plus la luminosité de la pièce... Ainsi, les dix minutes passèrent assez vite, car certaines personnes parlaient bien plus d'une fois... sans doutes les plus intéressés et les plus interrogatifs. Lorsque les dix minutes furent écoulées, William ralluma un peu plus vivement la pièce, pour que les élèves puissent à nouveau se voir.

      Notre séance discussion étant terminée, je vais vous demander de vous lever et, encore une fois de m'écouter. Nous allons entamer un grand moment pratique, le premier de la séance. Connaissant la facilité que vous pouvez avoir à vous faire du mal entre vous, je vais vous donner une liste de sortilèges relativement simples à utiliser pendant ce moment.


    Pendant qu'il disait cela, une liste de sortilège 'inscrivit en lettres dorées dans l'air, après un mouvement de poignet rapide du professeur. La liste comprenait... Avis couplé d'Oppugno, Petrificus Totalus, Expelliarmus, Rictusempra, Protego, Immobulus, Incarcerem Il remarqua, forcément, le dépit des élèves ayant passé la quatrième année. A la question, "et pourquoi on ne peut pas utiliser d'autres sortilèges ?", il répondit par un haussement d'épaule, avant de reprendre.
      Ce sont effectivement de simples sortilèges, mais ils sont souvent mal lancés. Donc, vous allez vous mettre par deux, soyez relativement intelligents pour mettre des gens de la même année, ou presque, ensemble, je ne veux pas voir de troisieme année avec un septième année ! Et les 6e années et plus n'ont pas le droit d'utiliser la technique des informulés !


    Il attendit quelques instants que les groupes soient formés, et donna ses dernières consignes.
      Donc, vous allez vous mettre face à face, à environ 5 ou 6 mètres de votre adversaires. N'hésitez pas à prendre toute la place de cette salle, pour ne pas subir de dégâts à cause du couple voisin. Soyez réactifs. Vous êtes prêts ? Bien, allez-y !


    EN leur donnant le départ, William fit résonner une cloche située au plafond. Et il commença à naviguer entre les groupes, en donnant des conseils parfois, mais le plus souvent, il regardait, et repartait sans rien dire. Les lumières des sortilèges, rouge, bleu, vert, illuminaient la salle. Il aimait ça, vraiment.




[Autres petites remarques, n'oubliez pas que vous n'êtes pas Dumbledore ou Voldemort, donc vous avez des ratés ! vous pouvez recevoir des sortilèges d'un autre groupe, n'oubliez pas que c'est un club, donc toutes les années sont confondues ! Soyez inventifs !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apple MacFear
Déesse des Pestes
avatar


Age : 22
Localisation : France

Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Club de Duel : Chapter 1 Dim 19 Sep - 19:45


A un à un des élèves entrèrent dans la salle, certains plus enthousiastes que d’autres, d’autres moins que certains, surtout ceux qui n’avait pas la MacFear en leur coeur. Ca l’avait amusé de voir leurs sourires si illuminés s’effacer en un temps record alors qu’ils l’avaient aperçu seulement moins d’une demi-seconde au paravent... Elle jubilait. Presque. Son regard surveillait mister Montrose qui semblait peu partant pour partager une heure de trop avec elle. Très bien, sentiment partagé ! Ou, non, certainement pas avec quelqu’un de la sorte, elle ne souhaitait même plus voir sa tête dans la minutes, alors elle dévia ses yeux verts sur le professeur, et lorsque la salle fut pleine, mais pas à craquer, elle écouta attentivement ce que Mr Forthee s’appliqua à leur expliquer.
Ca commença bien évidement par un bienvenue habituelle et singulier, puis un blabla sur les règles à respecter, etc, etc. Ils reverraient les sorts appris en métamorphose, défense contre les forces du mal, et d’autres encore, mais pas tous, enfin, sûrement pas tous.


-Si je ne me trompe pas, vous êtes tous là pour apprendre à vous battre de manière un peu plus subtile et intelligente que ce qu'il m'arrive de voir dans les couloirs de ce château. Mais ne vous y trompez pas, le duel est un art difficile à maîtriser, qui demande une grande maîtrise de soi, et qui demande à ne pas mépriser son, ou ses adversaires, car soit il est fou, soit il est fort... et dans les deux cas, cela peut-être dangereux.

Mais c’est qu’il n’était pas idiot le prof en plus ! Dans les couloirs ? La verte ne se sentait absolument pas visé, oui, ce n’était pas écrit « pauvre première année débutante » sur son front, elle avait un minimum de tenue lorsqu’elle lançait ses sorts. Pas la super classe, mais un minimum quand même. Ne pas mépriser son ou ses adversaires ? Dangereux ? Elle arqua un sourcil, les bras croisés sur sa poitrines. Tient, elle allait donc devoir travailler ça aussi ? Pfff, quelle plaie. Mais bon, après tout, c’était elle qui l’avait choisit, autant en assumer les conséquences. Une autre plaie survint, il fallait définir le mot « duel », ce qu’il représentait pour soit. Elle tordit doucement ses lèvres pour réfléchir et regarda le plafond, toujours adossé contre le mur. Intéressant, comme question. Chaque élève passa, certains prenant plus de temps que d’autres. Bientôt, se fut son tour. Certains se retournèrent pour la regarder, d’autre évitèrent totalement, mais elle était parfaitement calme, comme si Apple aurait pu être tout à fait normal un instant.

- Evaluation de la force, de l’agilité, de l’intelligence et de la rapidité du gagnant, et du perdant, même si le second ne dois pas valoir grand chose par rapport au premier...

Non, Apple MacFear restait tout à fait elle même sous un visage serein, et c’était limite plus effrayant que la normal. Avis couplé d'Oppugno, Petrificus Totalus, Expelliarmus, Rictusempra, Protego, Immobulus, Incarcerem. Les sorts qu’ils avaient le droit d’employer. De simple sort comme le disait le professeur Forthee, et comme il l’expliquait, mal lancés ne servaient absolument à rien. Un bon moyen de se dérouiller un peu en somme. C’était toujours les sortilèges les plus simples les plus redoutables. Mieux valait ne pas se tordre l’esprit à prononcer des incantations longues et incompréhensibles au risque de vous enflammer la chevelure plutôt que d’attaquer votre adversaire; enfin, d’après la Serpentarde.

Donc, vous allez vous mettre face à face, à environ 5 ou 6 mètres de votre adversaires. N'hésitez pas à prendre toute la place de cette salle, pour ne pas subir de dégâts à cause du couple voisin. Soyez réactifs. Vous êtes prêts ? Bien, allez-y !

Qui prendre ? Ou plutôt, qui voudrait bien se mesurer à elle ? Le prof fit sonner la cloche annonçant le départ, et elle n’avait toujours pas de partenaire. Le fanatique semblait en rire, et elle lui lança un regard noir. Soudain, un blond sortit de nul part, se posa en face d’elle, très clame, et lui lança un franc sourire qui la déstabilisa un peu, avant de la mettre en rogne . Il allait danser le bouffon. Elle lança un premier Expeliarsmus, qu’il esquiva sans mal. Mauvaise idée. Il voulait jouer ? Ils allaient jouer, et il allait perdre. Il allait morfler.

_________________

~Ne m’importune pas, Invité...~
« Les hommes c'est comme une boîte de Dragées Surprises, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorrow Noam Black
Smoke on the water ♪
avatar


Localisation : La ou Ombrage n'y est pas

Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Club de Duel : Chapter 1 Ven 15 Oct - 21:49

Merci de donner une réponse à ce sujet

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnyswear.keuf.net
Alexy Montrose
Poufsouffle
avatar


Age : 26

Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Club de Duel : Chapter 1 Ven 15 Oct - 21:54

    Il ne patienta guère longtemps lorsque le second élève franchi le seuil, Apple MacFear !?! Horreur ! Ne pouvait-il pas, durant ne serait-ce une heure ou deux, être tranquille et ne pas voir la tête affreuse de la Serpentard ??? Son désir de suivre ce cours de duel en prit sacré coup. Fort heureusement les prochains inscrits étaient beaucoup beaucoup — notez que j’insiste sur ce terme — plus avenants et affables. Le Poufsouffle fut agréablement surpris lorsqu’il aperçut la présence de son meilleur ami, un Serdaigle de la même année avec qui il travaillait, autant qu’il le pouvait, lorsque les professeurs exigeaient un travail par binôme ; à croire que les arguments du Lord avait réussi à désentêter l’étudiant. Ce dernier, répondant sous le nom de Edward Pitt-Meyers, vint saluer chaleureusement Montrose. Attendant le début du cours, les deux amis entamèrent une conversation bien que le Jaune, par habitude, ne cessait de surveiller la Pendarde. C’était une fois la porte fermée par le professeur qu’il constata qu’ils n’étaient pas nombreux à s’être inscrit au club de Duel, et qu’il manquait cruellement de Poufsouffles. Ce n’était pas bien grave, il ferait en sorte d’endosser le rôle de professeur pour enseigner les sorts de défense et d’attaque aux étudiants bien trop timides pour s’inscrire. Professeur Forthee rompit le premier le silence.

      « Bonjour à tous. Bienvenue dans cette nouvelle salle du château, qui nous servira à chaque rencontre. Tout d’abord… »


    Une pause inattendue, un regard noir en direction de deux jeunes filles, voilà comment le jeune professeur tout beau tout mignon que certaines filles portaient dans leur cœur se révélait être en un homme sévère et inébranlable. Ou comment en quelques actions presque anodines on pouvait révéler sa vraie personnalité. Alexy ne voyait aucun inconvénient dans le traitement des pipelettes ; beaucoup trop d’individus croient encore au mythe du jeune et incompétent. A ceux-là ils aimeraient présenter Mr Forthee, as en duel, jeune professeur à Poudlard, les “titres” parlant déjà d’eux-mêmes…

      « Reprenons, je vous demanderais de m’écouter lors… »


    Pouf ! Le Lord était parti dans quelques rêveries, les discours de bienvenue étant ceux qu’il détestait le plus, surtout lorsque ce n’était pas le premier de la journée. Quelques songes agréables, rêvant de mettre la pâté à la Pendarde de McFear ici même, méditant sur son prochain entrainement de Quidditch, imaginant embrasser la détentrice de son cœur. Une succession de voix différentes l’extirpa des ses rêves : une fluté, une rauque, puis une autre beaucoup plus douce… Il ne prit pas conscience tout de suite que le professeur avait donné la parole à ses élèves. Il interpella son ami d’un coup de coude et lui demanda la cause de cette ronde langagière. Eddy lui expliqua très rapidement, leurs tours s’approchant à grands pas. Alexy n’eut que quelques secondes pour formuler une réponse potable :

      « Le duel est un art noble… et respectueux régi par des règles et… des principes qu’eeeuuuhhh… que seul les gougnafiers ne savent révérer ! »


    Si Poudlard pouvait aussi dispenser des cours de rhétorique, il s’inscrirait aussitôt… La “discussion” se termina plusieurs secondes après l’intervention du blond. Le professeur pria les élèves de se lever et de l’écouter, mais le Poufsouffle préféra observer les mots qui apparaissaient dans les airs, c’était la liste de sorts étudiés ces prochains cours.

      « Ce sont effectivement de simples sortilèges, enchaîna Mr Forthee, mais ils sont souvent mal lancé. »


    Mal lancé ?!? Comment Lord Alexy Montrose, duc de Newcastle, pouvait-il mal lancé un Expelliarmus ?!? Avec tant d’entrainement contre les Serpentards et McFear en particulier, le sort devait frôler la quasi perfection ! En ce qui concernait les autres sorts, pour sûr qu’il ne devait être mal lancé — mise à part Petrificus Totalus, peut-être Incarcerem. Les autres, ils s’en servait très peu voire jamais.

      « Donc, allez vous mettre par deux… »


    Ni une ni deux, il s’exécuta. Le meilleur était sur le point de commencer. Il jeta un coup d’œil en biais vers Edward, qui avait eu la même idée que Montrose. Ils prirent place au fond de la pièce, alors que les autres membres cherchaient encore avec quel partenaire ils allaient passé ce premier cours. Alexy s’apprêtait à lancer un Expelliarmus lorsqu’il entendu le professeur préciser une chose :

      « Et les 6ème années et plus n’ont pas le droit d’utiliser la technique des informulés ! »


    Zut alors ! Alexy voulait justement faire une petite surprise au Serdaigle… Dépité, il regarda le Bleu, qui semblait tout aussi déçu. Après tout, tous deux étaient entre 8ème année consentants !

    Un tintement signala le début des hostilités, et alors qu’il ramassait déjà sa baguette suite à un
    Expelliarmus impossible à esquiver, il vit la Pendarde, sans partenaire, et il ne put étouffer son rire. Alors que Edward lui demandait le pourquoi de cette réaction inattendue, le Poufsouffle riposta par un Rictusempra qui finit sa route dans le mur. Ne pouvant oublier l’image de la Pendarde seule, il ne put s’empêcher de penser qu’elle n’avait que ce qu’elle méritait !


Dernière édition par Alexy Montrose le Dim 28 Nov - 18:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apple MacFear
Déesse des Pestes
avatar


Age : 22
Localisation : France

Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Club de Duel : Chapter 1 Lun 25 Oct - 12:05



Il gloussait, le pauvre gloussait, le crétin gloussait, sauf qu’à force de l’entendre glousser elle allait le transformer en dindon et le faire rôtir... Saleté de Montrose, il se payait encore sa tête ! Le dadet qu’il était n’avait même pas remarqué que la verte s’était trouvé un adversaire. Adversaire qui se trouvait avoir déjà échappé à deux de ses sorts. La voilà frustrée, et donc, énervée... Mauvaise chose... Elle allait le faire danser ! Elle regarda rapidement autour d’eux. Un rictusempra lancé par le fanatique, s’écrasa sur le mur, et cette idée fit remonter son morale en flèche, il avait l’air de s’en sortir autant qu’elle, c’était tant mieux. Plus loin, un Serdaigle lança un expeliarmus à un Gryffondor, qui vit sa baguette atterrir plus loin, et haussa les épaules. Splendide réaction, très efficace... Sa t^te se tourna à temps pour qu’elle puisse réagir face un jet de lumière qui pointait le bout de son nez.

- Protego !

Elle manqua de s’égosiller, et se retrouva tout de même les fesses par terre, complètement désarçonnée. Un, elle avait baisser sa garde; elle avait baisser sa garde ! Deux, il en avait profiter, le voyou, le scélérat, le vaurien, il n’y avait qu’elle qui avait le droit de faire !! Trois; elle se retrouvait par terre elle, Apple MacFear, Serpentarde de Cinquième année, face à u parfait inconnue. Et pour finir en beauté, elle l’avait sous-estimé. C’était humiliant, répugnant, décevant. La cinquième année alla pour se redresser, mais une main se montra sous son petit nez. Apple leva les yeux, et qu’elle ne fut pas sa surprise lorsqu’elle vit le bonhomme qui l’avait envoyer valsé devant elle. Il lui fallut un moment pour réagir.
Tout d’abord, elle écarta doucement la main du Serdaigle, parce qu’elle remarqua que s’en était un, trop vexée pour être plus agressive que ça.

- Non, merci/
- Tu m’offenses, là.

Pardon ? Apple le regarda bouche bée. Elle l’offensait ? Mais c’était lui qui l’avait envoyé sur le sol comme un vulgaire chaussette ! Lui qui avait se sourire idiot limite narquois et qui lui donnait l’impression qu’il ricanait. C’était lui, le problème ! Si il continuait comme ça, il dépasserait le superbe stade qu’avait acquit le fanatique au cours de ses dernières années, en un temps record bien évidemment... Elle se releva, et le regard qu’elle lui lança, n’était pas un de ses regards habituellement froids, c’était un regard enflammé. Attention, il poussait son accio trop loin, celui-là. Il recula, son sourire figé comme une statut, un sourcil arqué, sa baguette dans la main droite. La MacFear s’épousseta, prit le temps de lancer des regards haineux et peu amen à tous ceux qui yeutaient dans sa direction ou qui ricanaient de la situation précédente. Montrose avait du soucis à se faire, elle l’avait oublié pour le moment. Elle avait sous-estimé ce type, et ça la m’était encore plus en pétard. Ses yeux, si ils avaient été dans le noir, auraient brillé d’une façon peu rassurante.

- C’est bon, tu t’es remise ?

Un suicidaire, ce gars était totalement suicidaire. Si il voulait s’attirer ses foudres et son attention, il était très bien partit, mais elle ne jouait pas à ce jeu-là, il allait être prit au dépourvu. Et cette fois, elle ne laissa pas la surprise prendre le dessus sur le triait de son visage, comme montré sur ceux des personnes très avoisinante, elle arqua seulement un sourcil. Apple se positionna correctement, et ajusta ses doigts sur sa baguette, plus silencieuse que jamais. Toute concentrée, ses yeux verts se figèrent dans ceux du blond, et elle lança son incarcerem, qu’il esquiva de peu, puis un expeliarmus qui lui fit lancer sa baguette quelques secondes, le temps qu’elle immobilise ses jambes d’un immobulus. Il se retourna, assez surprit, puis lorsqu’il remarqua qu’elle lui faisait un grand sourire carnassier, il le lui rendit. Ca promettait d’être intéressant...


HRPG: J’ai utilisé l’immobulus sur le jambs, car je ne vois pas trop sur quel objet l’utiliser. Est-ce que ça pose un problème ?

_________________

~Ne m’importune pas, Invité...~
« Les hommes c'est comme une boîte de Dragées Surprises, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Club de Duel : Chapter 1

Revenir en haut Aller en bas

Club de Duel : Chapter 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hogwarts :: ¦ Septième Etage ¦ :: Classe de Formation aux duels-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit