AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Contexte Solemny Swear

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Sorrow Noam Black
Smoke on the water ♪
avatar


Localisation : La ou Ombrage n'y est pas

Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Contexte Solemny Swear Sam 24 Avr - 13:01

La Naissance d'une légende





Citation :
-Jeune Serpentard

Une pâle soirée de septembre, les dernières lueurs de l'astre illuminent le château. Petit à petit les élèves regagnent leur salle commune en discutant calmement.

Tous se retournent, un grand fracas retentit, une porte claque... Veniamine Hanzle sort de son bureau en trombe, les cheveux pistaches et deux tentacules à la place des oreilles. Il hurle, il peste il fulmine. Elles ont encore frappé ces maraudeuses.

Maraudeuses? Ce mot vous est vaguement familier n'est ce pas? Pour le retrouver il faut remonter à 1970 où quatre garçons faisaient régner à Poudlard joie et bonne humeur. Ce concept perdu avec les âges a été remis au goût du jour par une bande de demoiselle semant chaos et zizanie dans le château. Cinq. Elles sont cinq. Cela, l'école l'ignore, mais moi, j'ai fini par découvrir leur identité. Oh je ne dirais rien, c'est bien trop amusant et distrayant. Remontons donc quatre ans en arrière. Comme à mon habitude je suivais ma princesse des yeux. Elle c'est Aspen, Withmore Aspen, une sepentarde qui n'a pas froid aux yeux. Elle me plut dès notre première rencontre dans la file pour la répartition. Son " t'as un problème microbe que tu me scrutes comme ça" fit battre mon coeur plus vite et depuis ce jour, je l'ai observée, un an. Une longue année. L'année de nos douze ans, je la suivais encore et encore dans les couloirs et les cachots, cherchant à me retrouver nez à nez avec la dame de mes pensées.

Cette nuit, elle est encore sortie, arpentant les couloirs comme une âme en peine. Il semble qu'elle soit triste, il faut dire que la voir rester dans un fauteuil cloîtrée, ce n'est pas l'idée que je me fais de cette fille au caractère volcanique. Elle erre donc encore dans les couloirs dans la soirée du vendredi au samedi, cherchant de quoi se divertir. Il semble qu'elle ait trouvé bonheur,puisque nous voici à parcourir cette tour abandonnée et sombre que j'ai en horreur, mais laisser mon aimée errer seule ici jamais. Elle tourne, à droite, à gauche, encore à gauche et disparaît au bout du couloir. Ou a-t-elle bien pu passer? Y-aurait-il un passage secret, une trappe, il me faut la débusquer.


- Aspen

Ben tiens, me voila coincée on ne sait où sans lumière, encore heureux j'avais pris ma baguette et un lumos plus tard je suis de nouveau prête à explorer. Un passage secret, si j'avais su je serai venue plus tôt. Erk plein de toiles d'araignées ça c'est la partie la moins drôle dans mes explorations, les bêbetes , brr je viens de sentir quelque chose me frôler la cheville je ne veux même pas savoir de quoi il s'agit. A gauche, à gauche, à droite et non un cul de sac. Je rebrousse chemin a gauche à droite à droite pour repartir et je change de direction et raaah encore un cul de sac. Ca m'énerve, un labyrinthe, moi qui n'ait aucune patience,je devrais peut-être faire demi tour? Pff cinq minutes de pause et je repars. Mais qu'est ce que arf.........

Le mur a cédé sous mon poids quand je me suis appuyée, c'est vexant d'ailleurs je suis un poids plume!.Bon baguette ou es-tu? Petit petit petit viens voir maman, aaahh heu c'est chaud, c'est mou c'est pas ma baguette ouaaah un rat. Ma baguette par merlin. C'est pas un rat c'est un maxi rat je déteste les rats! Ah j'ai retrouvé ce foutu bout de bois. Lumos!

Par merlin, une salle cachée dans les couloirs, superbe d'ailleurs si elle était nettoyée, de grandes statues de sorciers, je me demande qui ils sont. Après un rapide tour de cette salle, je commence à de nouveau m'ennuyer, comment rentrer et comment ne pas se faire prendre là est tout le problème. Aaah un rat, sauve qui peut, en hauteur, socle, hauteur sauvée.
Ai-je mentionné que parfois, je suis d'une maladresse à faire peur? Non je suppose et bien je suis encore le postérieur à terre dans les gravats d'un truc que j'ai cassé. J'ai fait une belle bêtise, je vais me faire chopper par un prof. Époussetant mon uniforme, un morceau de métal attire mon attention. A l'époque je pensais que c'était du métal, non un livre, un grimoire. Curieuse comme morgane je ne pus résister à l'envie de l'ouvrir.


Nous, Cornedrue, Lunard, Patmol et Queudver te souhaitons la bienvenue dans le monde des maraudeurs . Si tes intentions sont d'enfreindre le règlement et les convenances répète tout haut " Je jure que mes intentions sont mauvaises" si tu ne souhaites pas continuer ta lecture, referme ce bouquin et reprend ton chemin"



-Narrateur


Gné? Quel curieux livre, il lui en fallait plus. Prononçant l'incantation, quelle ne fut pas sa surprise de voir le livre se remplir d'écritures diverses, de farces, de plans de Poudlard, des idées des passages secrets et bien d'autres. La jeune fille les feuilleta s'amusant des réflexions de ce Patmol un peu débile, du craintif Queudver, du faux-fou nommé Cornedrue, seul le dénommé Lunard semblait avoir les pieds sur terre. La jeune fille prit la dernière page du grimoire, curieuse de savoir comment se terminait ce guide du mauvais farceur.

Ce manuel est réservé aux maniganceurs de mauvais, coups, aux garçons désirant se venger sans se faire mal voir et ...Et toute une série de petites phrases du même type. Comment ?! Des phallocrates, des empêcheurs de tourner en rond, et pourquoi une fille ne pourrait-elle pas être un maraudeur hein, c'était quoi cette histoire, bien sur qu'une fille pouvait l'être aussi efficacement, d'ailleurs elle le prouverait.

Il ne lui restait plus qu'à trouver des comparses et tout serait réglé. Foi d'Aspen, il ne serait pas dit que Poudlard n'aurait pas ses maraudeuses!

La jeune fille referma le livre, et refit le chemin inverse, se rappelant que cette salle serait probablement une très bonne cachette à l'avenir. Bien caché dans son écrin, personne ne trouverait ce grimoire foi d'Aspen. Plongée dans ses pensées, elle ne remarqua pas le petit brun la couvant des yeux, heureux de la retrouver saine et sauve et rentra aux dortoirs des idées de maraudes plein la tête.
.


Dernière édition par Sorrow Noam Black le Jeu 29 Avr - 13:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnyswear.keuf.net
Sorrow Noam Black
Smoke on the water ♪
avatar


Localisation : La ou Ombrage n'y est pas

Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Contexte Solemny Swear Dim 25 Avr - 19:26

Il était une fois



Citation :
Il était une fois l'école Poudlard, emplie de jeunes sorciers heureux et originaux. Tout se passait à merveilles, certains plus originaux que d'autres, des sangs purs, des enfants de moldus, des jaunes, des bleus, des rouges... en bref un parfait petit monde qui ne plait pas aux adultes extérieurs à Poudlard.Les vieux crapauds et rombières du Ministère s'inquiètent. Pour eux, la jeunesse est décadente et la société sorcière court à sa perte avec pareil avenir. Après tout ces jeunes deviendront les adultes de demain. La situation doit être redressée et réformée rapidement. Une semaine de réflexion et de déjeuner bien gras et voici notre ministre avec une idée. Il faut réformer Poudlard et d'urgence, un réformateur, voila ce qu'il fallait à l'école de sorcellerie et qui mieux qu'Auristelle Ombrage pourrait occuper ce poste?Auristelle, une des plus jeunes sorcières a accéder à la justice magique, descendante d'une longue lignée fidèle au Ministère, incorruptible avec son département et inflexible sur la justice. Oui elle serait l'alliée idéale, la reine placée sur l"échiquier pour le roi qu'il serait. Oui Ombrage rendrait Poudlard digne des espérances du Ministère. Mais la jeune femme aurait besoin d'aide dans sa tâche elle ne pourrait combattre seule cette décadence, il lui faudrait un acolyte de choix, quelqu'un cherchant la faveur du Ministère. Il regardait par la fenêtre, les gens qui passaient dans le hall du Ministère, qui pourrait accompagner sa guerrière, qui arriverait à la seconder au mieux. Personne n'entrait dans ses grâces pour le moment et.... une chevelure blonde attira son attention, blonde presque blanche, la peau diaphane, les yeux gris-bleus, oui un Malefoy pourquoi pas, la famille serait surement heureuse. Il sortit en trombe de son bureau,appela un secrétaire, lui réclamant malefoy dans son bureau dans cinq minutes ainsi que sa future réformatrice.



Assis dans son imposant fauteuil il regardait ses deux jeunes gens, debout devant lui, la grace et le maintien des illustres familles de sorciers coulant dans leur veine.

- Je vous ai fait mander pour une affaire de première importance, je dirai même capitale pour l'avenir de notre Ministère. Comme vous le savez nous chapeautons l'école de sorcellerie Poudlard. Vous n'êtes pas sans savoir que le conseil d'administration a élu depuis quatre ans, ce vieux fou de Finnigan. Il est clair et net qu'il n'a pas les épaules pour ce poste, décadence et stupre règne à Poudlard. Nous ne pouvons tolérer ce comportement plus longtemps ou nous courrons à la perte de notre jeune génération. Il faut réprimer cette situation. Auristelle, vous êtes la personne idéale pour ce nouveau poste qui s'ouvre à Poudlard. Vous voici donc nouvelle Réformatrice. En résumé, vous aurez les mêmes pouvoirs qu'un sous-directeur zélé avec l'appui bien évidemment du Ministère. A la moindre résistance active nous trouverons bien évidemment de quoi évincer petit à petit le directeur. Il faudra y aller en douceur dans un premier temps et retourner la situation à notre avantage. Je ne vous cache pas que la moitié du corps professoral doit être aussi pourri que Finnigan. Vous aurez fort à faire et c'est pour cela que je vous adjoint Malefoy ici présent. Un poste de professeur de potion se libère à Poudlard et j'ai décidé de l'octroyer à notre cher Lysander.Il aura ainsi le pied dans la place pour vous aider au mieux à débusquer les traitres au ministère. Il faut rétablir le calme, l'ordre et la discipline à Poudlard.!


Dernière édition par Sorrow Noam Black le Jeu 29 Avr - 13:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnyswear.keuf.net
Sorrow Noam Black
Smoke on the water ♪
avatar


Localisation : La ou Ombrage n'y est pas

Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Contexte Solemny Swear Lun 26 Avr - 23:01

L'histoire de l' école nommée poudlard


Citation :
Année 2100. Voila quatre ans que les maraudeuses ont fait de Poudlard leur fief, ou elles faisaient régner bonne humeur, farces et péripéties à l'école de magie.Mais le bon temps ne dure pas et la nouvelle année commence. Une nouvelle année débute dans une atmosphère électrique dès le début du discours de bienvenue d'une certaine Ombrage coupant la parole au directeur

-Ombrage: J'ai été invitée à Poudlard pour
- Célestin: je ne vous ai pas invité
- Ombrage: hum le directeur m'a demandé
- Célestin: c'est bizzarre je ne m'en souviens pas
- Ombrage: on m'a envoyé pour aider
- Célestin: On s'en sortait très bien avant
- Ombrage: Le Ministère m'a envoyée pour
- Célestin: Ah ben voila la vérité vraie

Ombrage la réformatrice et son acolyte, Lysander Malefoy, nouveau professeur de potion. Qu'est ce que c'est que cette histoire, une réformatrice? Et tout ce blabla sert à quoi? En gros à dire que la réforme est arrivée, que le temps des attitudes dissolues est terminé? Dissolue qui est dissolu? Un discours très obscur qui n'attire pas spécialement l'attention de tous, bien trop occupé dans leurs retrouvailles. Ils déchantèrent vite. Dès le lendemain, placardés dans toutes les salles communes

Réforme numéro Un

A partir du 2 septembre, la Réforme prévoit une revisite du code vestimentaire. Chacun de vous sera examiné lors du petit déjeuner et averti en conséquence de ses manquements au code


Gné? Fut le premier mot qui vint à l'esprit de la plupart des mal réveillés originaux et bien d'autres bleus érudits, d'autres haussèrent les épaules.Tous se rendirent au petit-déjeuner, insouciant et curieux et le calvaire commença. Les cheveux colorés interdits, les piercings interdits, les cheveux longs pour les garçons oui mais bien coiffés, pas de bijoux à signification ésotérique, tatouages interdits.

Ce jour là trois élèves gagnèrent la palme des infractions et une semaine de retenue pour chacun:

Cassandre Azzalea, Elenor B Moore et Sorrow Noam Black. Il faut dire que ces trois énergumènes devaient bien enfreindre une dizaine de points du règlement à eux seuls.


Dans leur coin, les maraudeses observaient, la situation ne resterait pas telle quelle foi de maraudeuses! Ombrage allait en baver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnyswear.keuf.net
Sorrow Noam Black
Smoke on the water ♪
avatar


Localisation : La ou Ombrage n'y est pas

Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Contexte Solemny Swear Jeu 29 Avr - 14:01

Envahie par une dragonne rousse


Citation :


Ils avaient tous cru à une blague, une vaste plaisanterie de leur directeur, il n'en était rien, Ombrage était bien là pour les réformer. Les débuts furent assez difficiles,plus aucune excentricité ne fut permise,les uniformes réglementaires en cours et rien d'autres, chemise rentrée piercings interdits, ne parlons même pas des tatouages à camoufler sous des sorts de dissimulation plus ou moins ratés. Certains originaux finirent toutes les semaines en retenue à frotter des statues et des coupes immondes.

Elle avait du pouvoir notre Ombrage et savait s'en servir, abolissant presque l'autorité du directeur et du sous-directeur sous de nombreuses réformes plus farfelues et tordues les unes que les autres pour faire de Poudlard une espèce de couvent silencieux. Seulement la belle avait oublié quelque chose. Poudlard c'est le fief des maraudeuses, les jeunes femmes décidées à mettre le désordre dans Poudlard.

Elle eut fort à faire avec elles, elles ne laissaient rien passer et le pouvoir d'Ombrage allait en décroissant face aux sortilèges, pièges et autres des demoiselles, bien décidées à ne pas laisser poudlard à cette femme. Leurs noms? Malheureusement tous l'ignorent toujours, ce qu'on sait c'est qu'elles doivent être fatiguées après cette rébellion de deux mois sans discontinuer.

La dragonne ( ainsi nommée par son plus fidèle récidiviste Black) profita du repos des maraudeuses pour lancer une nouvelle offensive: La confrérie. Ah ces donzelles voulaient jouer et bien on allait jouer sérieusement.

La confrérie qu'est ce que c'est? Oh disons que ce sont les larbins d'Auristelle et Malefoy, une bande d'élève à la solde des réformateurs, décidés à faire régner sur Poudlard un climat de terreur et d'ordre. Des élèves adeptes des préceptes sang pur veut dire ordre et discipline, des préceptes tels que étudier,le pouvoir,le prestige en bref, des principes que la plupart des élèves de Poudlard n'abordent qu'après leurs études. Oh leur nombre n'est pas fermé, Auristelle en recrute régulièrement. Aux dernières nouvelles ils seraient six. Autant dire que l'arrivée de la confrérie ne fit pas que des heureux, ces élèves ayant plus de pouvoir que les préfèts en usant et abusant sans cesse, retenue, punitions, points retirés, ne parlons même pas de passage à tabac dans une salle sombre n'est ce pas?

Qui dit pion dit un jour ras-le bol et répercussions. Trois petiots, élèves de sixième et septième années finirent par en avoir ras la casquette de se voir coller tous les week-end sous prétexte d'être un peu trop délurés originaux, de se voir sans cesse rabrouer et remis au rang de bétail devant faire ce pour quoi ils ont été acheté. Une soirée dans la tour d' Astronomie, une tête blonde, une tête brune et une tête décolorée mirent au point la Résistance.

Ah elle voulait jouer la belle Ombrage, on allait jouer à plusieurs.




Citation :
Face à la montée en puissance d'Ombrage, de professeurs et d'élèves les rejoignant nos cinq maraudeuses furent vites débordées entre les réformateurs, la confrérie, les professeurs, les préfèts, elles devaient faire preuve d'imagination pour pouvoir se rendre toutes les cinq hors des salles communes et arriver à organiser toutes leurs mises en scènes. Certes, ces blagues étaient plus faites pour ennuyer le monde que réellement résister.Ce fut Apple McFeer qui la première parla de rectruter de nouveaux membres, des mini maraudeuses à former . Après tout, elles ne seraient pas éternellement à Poudlard et leur lutte contre l'éducation ne devait pas s'arrêter avec elless. Oui pourquoi pas des mini maraudeuses, après tout ça pouvait être amusant. Il fut évident que les recrues seraient de sexe féminin, pas de mâles dans leurs rangs et puis quoi encore lacha Aspen en reniflant avec dégout.Elixir leva les yeux au ciel, Apple sourit perfidement en lachant, un sauf si c'était lysander malefoy hein ce qui lui valut un sort, Berlioz haussa les épaules et Yume soupira un dommage. Leur chef était toujours aussi intraitable.

Les mini maraudeuses seraient bientôt recrutées. Chaque maraudeuses proposeraient une candidate, élue à l'unanimité ou refoulée avec un bon sort d'oubli. La relève allait bientôt arriver.

Qu'en est-il de la résitance? Oh dans un premier temps ils firent des réunions, cherchant à trouver des idées pour mettre la débandade dans la confrérie. Oh bientôt les idées fusèrent, cass, blagues, sortilèges,enfermer des élèves de la confrérie dans les oubliettes... ils furent rapidement opérationnels et arrièvrent à troubler le bon ordre de Poudlard.

Auristelle enragea, pesta et réfléchit pendant deux longues semaines à une solution. Un jour, les membres de la résistance aperçurent un sourire cynique et satisfait sur le visage de la Réformatrice.... et ils ne tardèrent pas à comprendre. La confrérie fut ainsi dotée de nouveaux équipiers à quatre pattes. Des renifleurs, cousin des niffleurs. oh non il ne détectent pas l'argent ou l'or, mais les mensonges, les variations d'attitudes à certaines questions, en bref un détecteur de mensonge en fourrure. Autant dire que les jours qui viennent ne seront pas de tout repos!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnyswear.keuf.net
Joachim Simmons
Poufsouffle
avatar



Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Contexte Solemny Swear Sam 7 Aoû - 18:57

Citation :
De l'ombre nous sortons, dans l'ombre nous guettons. Nous portons le nom de Confrérie et nous avons le pouvoir. Vous ne connaissez pas nos visages, vous ne connaissez qu'un certain nombre d'entre nous,ceux qui ont les épaules pour se pavaner avec l'insigne de la Confrérie. D'autres ont choisi d'agir dans le plus grand secret et de surprendre et d'espionner pour le compte de notre Réformatrice. Nous traquons chaque jour les plus stupides élèves, les marginaux, les originaux, tout ce qui ne correspond pas à notre moule de petit élève modèle. Nous cherchons le pouvoir, ou parfois simplement par devoir mais nous avons tous le même but, décimer la résistance et les maraudeuses, elles ne feront pas long feu nous le promettons, à genoux nous les mettrons!

_________________

Ca va guéri de ta double personnalité? Ouais super je suis ressorti, vu que nous sommes guéri ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Contexte Solemny Swear

Revenir en haut Aller en bas

Contexte Solemny Swear

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Un étrange jeu débuta :: ▬ Il était une fois ▬ :: Contexte-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit