AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Courriers, courriers... ho ? une visite!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Auristelle Ombrage
¤ Admin ¤ Médiatrice ¤
avatar



Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Courriers, courriers... ho ? une visite! Mar 29 Juin - 18:24

    C'est à 20h, un soir comme un autre, qu'Auristelle Ombrage, Réformatrice suprême et magnifique, se décida à s'occuper de sa correspondance, plus ou moins rapprochée. Le premier courrier qu'elle avait reçu venait de son père, après l'avoir parcouru à demi attentive elle la rangea dans un tiroir de son bureau pour commencer les choses sérieuses. Les lettres des parents abondaient depuis une semaine, et parmi ces courriers se trouvaient les mots des parents heureux de sa venue à Poudlard, et les lettres de mécontents qui n'arrivaient pas à comprendre en quoi la venue des deux Réformateurs était un grand bienfait pour l'école. A certains, les plus pertinents dans leur remarques, elle répondait, aux autres, elle renvoyait le courrier sans autre remarques que "Votre avis a été entendu". Comme si elle n'avait pas assez à faire avec cette bande de gamins débraillés pour en plus avoir à s'occuper de leurs parents. Le dernier courrier de la pile provenait tout droit du Ministère, du bureau du ministre lui-même, qui avait cette écriture si reconnaissable. Que se passait-il encore ? Au moins, quand elle était en mission, on ne la contactait pas... Elle recevait un courrier tous les deux jours... pour qui la prenait-il hein ? Il fallait qu'elle en parle à Lysander, donc il fallait qu'elle réussisse à le coincer à la fin de l'un de ses cours de potions.

    A la fin de la lecture de ce courrier, encore une fois pompeux et brodé (merlin qu'elle détestait ça !!), elle leva la tête, soupira, presque amusée, et se leva pour aller regarder par la fenêtre, et apercevoir à travers celle-ci tous ces jeunes déglingués par des pensées qui ne devraient même pas les effleurer. De la vieille école ?? Auristelle ?? Peut-être, peut-être pas....
    Oooh oui, plusieurs élèves étaient dans son colimateur, toujours sous surveillance, ou presque... Il fallait dire que les membres de la Confrérie l'aidaient bien. Ils avaient plus ou moins toujours les même cibles, ce qui faisait que que les énergumènes comme Sorrow Noam Black, Elenor Moore ou Cassandre Azalea (entre autres) se sentaient parfois piégés. Parfois seulement, mais il y en avait d'autres, des spécimens comme Aspen Withmore qui avait un comportement des plus déplaisant envers Lysander... Elle avait retenu tous ce genre de noms dès la première semaine. Bien évidemment, il y avait aussi Enzelta de Rocan, nommée Préfète-en-Chef de Serpentard qui avait été la prmeière à entrer dans la Confrérie. Etonnant ? Pas tant que ça, selon les dires d'autres confrères.

    Et puis ces maraudeuses... ces maraudeuses... c'était pour ça, principalement qu'elle était là. Les trouver, les débusquer, et les écarteler comme d'indignes femelles africaines... Quoi ? Etrange envie n'est ce pas ? Mais c'était tout bonnement compréhensible !! Heureusement que son niveau de magie était plus élevée que certains de ses ancêtres, sinon, sans doutes, elle serait déjà raide morte, colorée en vert fluo ! Elle les trouverait, ces maniganceuses, et les ferait renvoyer sans sommations !

    Un bruit la fit sortir de ses pensées. Elle se retourna vivement, et Auristelle avisa la porte en train de s'ouvrir sans même qu'elle en ai eu donner la possibilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Courriers, courriers... ho ? une visite! Sam 3 Juil - 15:46

Le soupé venait de finir, Silver décida de flâner un peu dans le château. Laissant guider ses pas pour l'envie de rencontrer des élèves. Peut être allait-elle tombée sur un jeune couple entrain de s'embrasser ou encore sur un groupe d'élève se rendant à un de leur club. Elle monta donc le grand escalier tout en faisant attention de ne pas être bousculé par des élèves qui allaient certainement s'entrainer au quidditch.

Silver aimait la vie au Château pour diverse raison. Mais surtout pour l'ambiance bonne enfant. Les élèves étaient si insouciant. Certains s'amusent même à faire des farces à leurs camarades. D'autres sont souvent plongés dans leur livre de cours, d'autres encore rêvent d'évasion. Il lui arrive souvent de discuter avec un étudiant en dehors de ses fonctions de professeur. Expliquez sa jeunesse à BeauxBâtons est un sujet qui revient même sans arrêt. Ils veulent pratiquement tous savoir comment est ce collège réputé sévère. Comment était leur jeune professeur aussi. La plupart des enseignants ont suivit leurs études ici. Donc si les élèves arrivent à savoir de quel maison ils viennent. Ils auront des renseignements sur eux. Mais elle, la française, peut de personnes savent quelle genre d'élèves elle était.

Silver s'arrêta soudain au cinquième étage, un parchemin chiffonné se trouvait sur le rebord d'une fenêtre. Elle s'avança pour le prendre en main, l'ouvrit et sourit. Non pas d'un sourire idiot mais d'un sourire amusé. Encore une caricature d'Auristelle. Cette femme si intéressante mais si vieille dans son comportement. Leurs points de vue divergent sur Poudlard, sinon Silver l'apprécie. Déposant le parchemin sur l'appuie de fenêtre, Silver le transforma en rose rouge. Elle allait retourner vers ses appartements quand une idée lui vient à l'esprit. Pourquoi ne pas aller voir cette chère Réformatrice. Regardant la rose, elle sourit. Faire croire que la rose se trouvait devant le bureau de sa porte.


*Elle croira donc qu'elle a un admirateur secret.à

Elle se dirigea vers le bureau de Miss Ombrage tout en regardant quelques élèves passés. Avant d'ouvrir la porte du bureau, elle fit un clin d'œil à quelques étudiants. La porte ouverte, elle rentra bien entendu sans frapper.

Lorsqu'elle vit Auristelle s'avancer vers la porte, la brune lui montra la rose. Puis l'apporta à son nez pour la humer. Le sortilège durera cinquante heures, donc notre africaine ne se doutera de rien jusque là. Sa main droite tendit la rose alors que sa gauche tenait toujours sa baguette qui émettait les étincelles.


"Je viens de trouver ça devant ta porte. Je supposais que tu étais partie à sa recherche."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auristelle Ombrage
¤ Admin ¤ Médiatrice ¤
avatar



Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Courriers, courriers... ho ? une visite! Dim 4 Juil - 22:43

    Auristelle leva un sourcil, étonnée, et ravala l'engueulade qu'elle s'apprêtait à faire à la dite personne qui avait posé entrer sans frapper. Un demi sourire prit alors place sur son visage, ne masquant, et c'était voulu, qu'à moitié, sa déception d'être dérangée... Elle appréciait peu d'avoir de la visite le soir, surtout, et c'était désastreux à dire, de la part de Silever Morgane Jefferson. Et POurquoi donc ? Tout simplement parce que le professeur de sortilège était une grande bavarde, et qu'à 20h passé, Auristelle appréciait d'être au calme. Mais elle savait faire des efforts, et connaissait la courtoisie. La rose que lui «offrait» Silver la fit sourire un peu plus, mais cette fois de façon totalement ironique.

    Bonsoir Silver. C'est gentil d'avoir ramassé la rose, mais tu sais, tu aurais pu la prendre pour toi.. Comme tu peux le constater, ça ne fait pas partie des choses qui entrent dans la décoration de cette pièce.

    Sur ces mots, elle prit la rose, et alla la poser sur le rebord de la fenêtre qui était ouverte, malgré cette grande fraîcheur qui caractérise le mois de novembre dans le nord du Royaume-Uni. En fait, Auristelle n'aimait pas les roses. C'était un fait inconnu des gens, mais elles ne supportait pas ce genre de fleurs. Et un autre fait était qu'elle se moquait bien d'avoir des admirateurs. Auristelle n'aimait pas ce genre de démonstration de sentiments. Par contre, ça, c'était connu, c'était ainsi que ses parents et le terrain l'avaient forgée. Ce qui faissait croire à tout le monde, depuis bien des années, qu'elle était dépourvue de sentiments... Non, elle en avait, c'était certain, mais il était aussi totalement sûr qu'elle ne ressentait pas les mêmes, et qu'elle ne les ressentait pas de la meme façon.
    Mais dites, nous n'avons pas encore eu un aperçu de la pièce !! C'est pourtant simple, les murs sont dépourvus de décoration, et les couleurs marron, ocre, et vert se chevauchent, rappelant l'afrique d'où vient notre Réformatrice adorée. Sur le dos de la porte se trouvent deux porte-manteau. Plusieurs armoires sont placées contre le mur, sur lesquelles sont placées des plantes d'origines africaines. Et sur le bureau de la Réformatrice, deux petits tableaux photos sont posés. L'un, représentant ses parents, éminents géopoliticiens de l'ancienne ère, et l'autre représentant le ministre, Lysander et elle-même le jour où le ministre leur avait annoncé leur nouvelle affectation. Il y était sur demande du Ministre. Mais il faut noter que ce portrait photo se retrouvait la face posée sur le bureau. Car Auristelle aimait travailler de son propre chef. Elle avait carte blanche, elle n'avait pas besoin d'être surveillée, même par un ridicule tableau... stupide superstition.
    La Réformatrice alla prendre place dans son fauteuil, derrière son bureau, et, d'un signe de la main, invita Silver à prendre place sur l'un de ceux qui se trouvaient en face.

    Tu n'es quand même pas entrée juste pour ceci ? C'est sinon une grande perte de temps. J'ai bien d'autre choses à faire qu'à courir après d'éventuels élèves qui cherchent à se faire bien voir.Elle ajouta Tu veux quelque chose à boire peut-être ?

    Et oui, même si Auristelle n'aimait pas avoir de la visite si tard, elle savait, en toute occasion, rester courtoise, à moins qu'elle le veuille bien. Elle ne proposa rien de précis à Silver, car elle avait tout un tas de choses dans son bureau, histoire d'accueillir comme il se doit ses collègues. Enfin... demi-collègues.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Courriers, courriers... ho ? une visite! Lun 5 Juil - 15:48

La naissance apparu sur le visage de Silver. Que c'était jouissif de voir une personne essayer de cacher son agacement. Un regard en circulaire dans le bureau lui prouva par contre que son idée était pratiquement nul. Aucune décoration. A croire que la femme qui occupait les lieux n'y était jamais. Un bureau d'homme, rien qui rappelle qu'une prude et fragile créature s'y trouvait assez souvent durant la semaine. Une prude créature? Auristelle? Silver secoua sa tête pour chasser le fou rire qui risquait de la prendre. Trop tard, une image de la dite personne lui apparut clairement de rose vêtue, les cheveux lisses,cueillant des fleurs. Au bout d'un certain moment, un homme apparut sur l'image et ils s'embrassèrent. Une grimace de dégout apparut clairement sur le visage de la prof

."Bonsoir Silver. C'est gentil d'avoir ramassé la rose, mais tu sais, tu aurais pu la prendre pour toi.. Comme tu peux le constater, ça ne fait pas partie des choses qui entrent dans la décoration de cette pièce."

"Oh, excuse-moi. Je rentre sans frapper, je te tends la rose mais je ne te salue même pas. Si maman me voyait, elle m'engueulerait en me rabatant les oreilles qu'elle ne m'a jamais élevé comme ça. Qu'elle n'aurait jamais dû me permettre d'aller étudier à BeauxBâtons, que j'aurai dû aller dans un collège privé comme c'était prévu depuis mon enfance. Mais bon, on va y remédier. Bonsoir, Auristelle. Te portes-tu bien depuis deux heures? J'espère ne pas te déranger au moins? Sinon je suis vraiment désolée de t'importuner, tu me connais?"

Et hop, un sourire hypocrite qui voulait dire, de toute manière "si je te dérange, j'en ai rien à foutre. Je suis là, je vais rester même si c'est que dix minutes." Tout en se dirigeant vers le fauteuil en face du bureau. Les couleurs de la pièce étaient trop étrange au gout de la jeune femme. Du brun et du vert? Rien qui puisse mettre à l'aise un étudiant. Elle se promit de faire un enchantement pour que la pièce parait plus accueillante.

Tu n'es quand même pas entrée juste pour ceci ? C'est sinon une grande perte de temps. J'ai bien d'autre choses à faire qu'à courir après d'éventuels élèves qui cherchent à se faire bien voir.Elle ajouta Tu veux quelque chose à boire peut-être ?

Que pouvait-elle répondre? Vite une idée. Par rapport au cours peut être... Oui! Voilà. Classe d'enchantement et forêt. C'est une bonne idée. Il faut savoir que Miss Jefferson a la fâcheuse manie d'expliquer son cours tout en faisant apparaître des contes moldus et sorciers. Donc une promenade avec son petit groupe de septième année dans la forêt, plaira au moins à Benji James. Lui, qui raffole de littérature. Elle le cherchera même après son entretient pour que la réformatrice ne se doute de rien.

"C'est vrai que ce n'était pas si urgent que ça. Mais comme maintenant, il faut passer par toi pour avoir une autorisation pour faire une activité en dehors de notre classe à ce que ma dit Holland. Donc je préfère m'y prendre à l'avance."

Ponctuation de la fin de phrase par un grand sourire. Allait-elle partir dans l'explication de son idée maintenant ou après. Car dès que Silver parle de sortilège ou d'enchantement, c'est fini. Plus rien peu l'arrêter. Camille, sa chère Camille, lui a déjà dit qu'elle devrait penser à mettre ses idées sur papiers avant dans parler. Mais bon...



"Un Ice Tea peach si tu as. Sinon, rien du tout. Je ne vais pas te déranger trop longtemps de toute manière. Je me doute que tu dois avoir beaucoup de
... Un regard sur le bureau lui fit savoir qu'il y avait quelques lettres ... courrier à répondre. Certainement des parents qui trouvent ton arrivée au château fabuleux. J'ai justement entendu des gens en parler samedi dernier, tu sais que le samedi, c'est ma journée de libre? Suis-je bête, tu t'es toi-même occupée à faire nos horaires de congés. Je disais donc que j'ai entendu des gens qui parlaient de toi. Leur avis est quand même assez mitigé sur ta nomination à Poudlard. Il faudrait vraiment que votre ministre décide d'expliquer la vrai raison, tu ne crois pas?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auristelle Ombrage
¤ Admin ¤ Médiatrice ¤
avatar



Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Courriers, courriers... ho ? une visite! Dim 11 Juil - 18:40

    «Oh, excuse-moi. Je rentre sans frapper, je te tends la rose mais je ne te salue même pas.»
    Ce ne fut pas tellement la phrase dite par Silver qui fit sourire doucement la Réformatrice, mais le ton sur lequel c'était dit. Tout entre elles était basé sur l'acceptation de l'hypocrisie réciproque qu'elles avaient l'une envers l'autre, même si Auristelle reconnaissait sans soucis les talents de la jeune femme présente en face d'elle. Le ton de l'entrevue était lancé.
    «...comme maintenant, il faut passer par toi pour avoir une autorisation pour faire une activité en dehors de notre classe à ce que ma dit Holland. Donc je préfère m'y prendre à l'avance.» Le sourire d'Auristelle se fit plus amusé. C'était donc l'objet de sa venue ? Vraiment ? Ce fait étonna grandement Auristelle, mais n'en montra rien. Après tout, cela pouvait cacher des choses. Mais quelles choses ? Enfin, arrêtons la paranoïa et revenons en à l'entrevue qui se déroulait à l'instant.
    «Un Ice Tea peach si tu as. Sinon, rien du tout. » Auristelle eu un sourire en répondant :

    Bien, ce sera rien du tout, désolée.

    Sur ces mots, elle leva sa baguette rapidement, et un diabolo orange se prépara rapidement pour venir se poser près d'Auristelle. Ses yeux étaient fixés sur le visage de la jeune française, dont l'anglais était, cela dit, presque parfait. Mais quitte à savoir si le «désolée» d'Auristelle était réel ou seulement de circonstance, c'était relativement impossible, puisque, comme toute bonne géopoliticienne, elle savait parler froidement sans rien, strictement, laisser paraître. Buvant quelque gorgée de son breuvage moldu (signe qu'elle n'avait rien contre eux !! différemment d'une certaine ascendante) elle écouta la suite des paroles du professeur de sortilèges et enchantements de Poudlard.
    «Je disais donc que j'ai entendu des gens qui parlaient de toi. Leur avis est quand même assez mitigé sur ta nomination à Poudlard. Il faudrait vraiment que votre ministre décide d'expliquer la vrai raison, tu ne crois pas?»
    La Réformatrice retint un rire amusé. Sa réponse ? Elle la connaissait déjà.

    « Tu parles de moi comme si j'étais le seul monstre par ici, si monstre il y a ... N'oublie pas Lysander je te prie, il en serait vexé. Quant à notre nomination, le jour où le ministre décidera de réellement éclaircir les choses il perdra tout son électorat, et c'est en partie pour ça qu'il ne dira rien d'ici un certain temps. Tu le sais, nous en avons déjà discuté, je suis ici parce que l'on me l'a demandé, et que j'aime expérimenter de nouvelles choses, et c'est pour ça que j'ai accepté. Et je conçois parfaitement que certaines personnes soient réticentes quant à ma présence ici, géopoliticienne sans coeur. Un petit rire vint ponctuer sa phrase. Et le courrier... ils sont tellement peureux et craintifs qu'il faut les rassurer.

    Reposant son verre à demi vidé sur son bureau, elle décida de clore le sujet pour le moment. Laissant un silence s'installer, elle repensa à ce qu'elle avait laissé entendre au Ministre, c'est-à-dire qu'il était hors de question qu'il lui impose une marche à suivre, n'étant pas sur le terrain, il ne pourrait pas réagir. Ce qui avait jeté un froid entre la Réformatrice et son envoyeur... enfin, ils n'étaient de toutes manières pas des amis. Et elle reprit la parole :

    Donc, parle moi de cette activité, que tu souhaites apparemment faire en dehors de ta salle de cours ?

_________________
« Ici c´est moi qui fait la loi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Courriers, courriers... ho ? une visite! Mar 13 Juil - 15:37

« Tu parles de moi comme si j'étais le seul monstre par ici, si monstre il y a ... N'oublie pas Lysander je te prie, il en serait vexé. Quant à notre nomination, le jour où le ministre décidera de réellement éclaircir les choses il perdra tout son électorat, et c'est en partie pour ça qu'il ne dira rien d'ici un certain temps. Tu le sais, nous en avons déjà discuté, je suis ici parce que l'on me l'a demandé, et que j'aime expérimenter de nouvelles choses, et c'est pour ça que j'ai accepté. Et je conçois parfaitement que certaines personnes soient réticentes quant à ma présence ici, géopoliticienne sans coeur. Un petit rire vint ponctuer sa phrase. Et le courrier... ils sont tellement peureux et craintifs qu'il faut les rassurer."

Les rassurer? Comment pouvait-elle rassurer des parents qui ont peur pour leur(s) enfant(s). Car depuis que le ministre avait fait voter la loi pour qu'Auristelle et Lysander viennent à Poudlard, il y avait eu une polémique affreuse en Grande Bretagne mais même en France. Tout avait commencé un lundi matin, Silver était à la terace de la maison de ses parents entrain de déjeuner quand un hibou vient lui déposer la Gazette des Sorciers. Buvant sa tasse de café tranquillement, elle feuilletait le journal quand elle tomba sur la réforme. Deux messives suivirent très vite, l'un d'un collègue l'autre d'un élève. Durant une semaine, on parlait de cette loi en France, comme quoi le ministre de la magie Française allait peut être faire suivre cette idée pour BeauxBâtons. Des manifestations s'étaient déroulés un peu partout dans le pays. Pour finir, l'école prestigieuse de France ne serait pas suivit par le ministère. Revenant de sa rêverie, Silver sourit.


"Lysander, la seule chose qu'il fait est de traumatiser les élèves juste avec la renommer de son nom. Rien d'autre. Puis, n'oublie pas que moins je le vois mieux je me porte. C'est plus pour toi que je me fais du soucis... "
Dernière phrase dit de façon très douce et sincèrement. Oui, la française se faisait du soucis pour son interlocutrice. Pour des raisons purement politique, ou bien car entre ambitieux, on essaye de céder? "Un jour, Auristelle, tu iras loin. Essayer de rassurer des pauvres parents inquiets pour leurs enfants. Rassurer de quoi? Un fantôme a traversé un mur, un professeur a transformé son bureau en mouton, le prof de potion a décidé de faire boire les potions mal fabriqué?"

Silver regarda Miss Ombrage déposé son verre sur son bureau.


Donc, parle moi de cette activité, que tu souhaites apparemment faire en dehors de ta salle de cours ?


La raison, et voilà, elle avait trouvé une idée super. Et elle venait encore de la perdre. Il lui semblait qu'il y avait une histoire de forêt et d'enchantement. Un terrain d'entrainement peut être? Non, voilà, une promenade dans la forêt pour le cours d'enchantement. Un grand sourire naquit sur ses lèves.


"Tu es au courant que l'enchantement dans les légendes moldus est pratiquement la même que l'enchantement sorcière? Puis, je suppose que tu as déjà entendu parlé du comment je donne mes cours? Je souhaiterons donc sortir mes septièmes années dans la forêt interdite pour leur compter une légende française dans la forêt. J'aimerai aussi pouvoir faire un parcours pour qu'ils revoient tout les sortilèges et enchantements qu'ils ont vu depuis leurs premières."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auristelle Ombrage
¤ Admin ¤ Médiatrice ¤
avatar



Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Courriers, courriers... ho ? une visite! Jeu 22 Juil - 8:02

    Auristelle ne cachait plus son agacement. Il était 20h00 passées, et donc plus que temps que Silver accepte le fait qu'Auristelle n'avait aucune envie de parler. Mais le moindre effort était encore acceptable, et elle écoutait à moitié les dires du professeur de sortilèges et enchantements. Les rassurer... Silver n'avait pas compris ce qu'Auristelle entendait par là, mais ce n'était pas bien grave. L'heure n'était certainement pas aux longues discussions. Et Auristelleme comptait bien couper court à la discussion, avec cette jeunette. Non pas qu'elle ne l'appréciait pas, mais les questions de ses anciens collègues lui taraudaient à propos de la situation en centre-afrique depuis la veille, et elle n'avait guère le coeur à discuter des états d'âmes des parents d'élèves et autres adultes qui ne voyaient pas, de l'endroit où ils se trouvaient, la décadence de Poudlard. Le regard de la Réformatrice était posé sur l'un des murs de son bureau, aux couleurs africaines. Lorsqu'elle en prendrait le temps, elle finirait de s'en occuper... car le temps elle l'avait, mais refusait juste de le prendre. Une royale perte de temps selon elle. Enfin, pour le moment. Mais passons, car la future déco des appartements d'Auristelle n'est pas le sujet de la discussion qui avait lieu entre Silver Morgane Jefferson et la Réformatrice. Réformatrice qui ne releva d'ailleurs aucun des propos du professeur de sortilèges et enchantements. Elle avait entendu bien pire, donc elle pouvait laisser passer ça.
    «Tu es au courant que l'enchantement dans les légendes moldues est pratiquement le même que l'enchantement sorcier ? Puis, je suppose que tu as déjà entendu parlé du comment je donne mes cours? Je souhaiterais donc sortir mes septièmes années dans la forêt interdite pour leur compter une légende française dans la forêt. J'aimerai aussi pouvoir faire un parcours pour qu'ils revoient tous les sortilèges et enchantements qu'ils ont vu depuis leur première année.»
    La Réformatrice leva un sourcil. Dans la forêt interdite ? Mais bien sûr...

    Vous vous rendez compte de ce que vous demandez, professeur Jefferson ? Avez-vous déjà seulement rencontré quelques unes des innombrables créatures créatures magiques qui la peuplent ? Dans le cas où j'accepterais cette demande, il va falloir que vous supportiez dans votre dos certains de vos collègues, qu'ils soient enseignants ou non pendant ce cours. Vous comprenez mes raisons j'imagine ?

    Le ton était sans équivoque. Auristelle ne changerait pas de position. Elle était plus que d'accord sur le principe, mais pas sous la tutelle de Silver seule. Un adulte en plus, au moins, devrait se trouver sur les lieux, par sécurité. Mais avant même de penser à qui pourrait s'y trouver, Silver devrait mettre au point le parcours, et le soumettre à la Réformatrice comme au Directeur. Car si les deux énergumènes ne se supportaient pas, Celestin avait tout de même son mot à dire sur la façon dont les cours devaient être donnés. Auristelle ne lâcherait pas ce morceau, elle n'était pas là pour les cours, mais pour les comportements. Elle l'avait fait comprendre au ministre de la magie, même si celui-ci refusait de le comprendre. Mais ça, elle n'en avait pas dis un mot au Directeur de Poudlard. Pour elle, le contenu des cours était le bon, quoiqu'en pense le ministre.




[HS : je passe sur le vouvoiement français car la discussion est plus solennelle maintenant. ]

_________________
« Ici c´est moi qui fait la loi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Courriers, courriers... ho ? une visite! Dim 1 Aoû - 22:39

Vous vous rendez compte de ce que vous demandez, professeur Jefferson ? Avez-vous déjà seulement rencontré quelques unes des innombrables créatures créatures magiques qui la peuplent ? Dans le cas où j'accepterais cette demande, il va falloir que vous supportiez dans votre dos certains de vos collègues, qu'ils soient enseignants ou non pendant ce cours. Vous comprenez mes raisons j'imagine ?

Et voilà, Silver avait complètement oublié les créatures maléfiques. Son idée était si parfait dans sa tête. Un sourcil arcé montrant qu'elle était en pleine rêverie. Une élève qu'on ne citera pas en proie avec un ogre. Ah non, les ogres n'existent pas. Un géant alors? Flûte, le seul géant de Poudlard n'est plus depuis longtemps maintenant. Un centaure alors. Mais attendez voir, il semble quand dans les méandres de son cerveau, une loi lui revient. Les centaures sont considérés comme des créatures à même niveau que les hommes depuis la grande guerre. Donc, non, ils sont pas à classé dans les animaux maléfiques. Peut être les araignées géantes. Bon, maintenant, Silver se mit à sourire. Une image d'une élève entrain de se battre avec le truc vollue se fit dans son subconscient. Un grand sourire sur son visage, avec un peu de bave qui se met à couler. Puis plus d'élèves. La créature 1, les élèves 0. Non, pour finir, il faudra bien avoir d'autres personnes. Mais qui a dit que Silver s'avouera vaincu. Un autre plan s'affiche dans son cerveau.

"Même si on délimite le chemin que les élèves parcouront? Bien entendu, je suis tout à fait d'accord que mes confrères, car je suppose que tu, vous, toi... Tiens, maintenant elle est perdue dans l'utilisation du pronom. Elle dû prendre un grand souffle avant de reprendre sa phrase. Vous ne viendrez pas encadrer les élèves? Enfin, si vous ne voulez pas. Y a pas de problème. Je ferai un parcours dans ma classe. Mais je me disais que ce serait mieux qu'ils se retrouvent sur un terrain réelle mais imaginaire."

Tout en disant cela, notre jeune prof de sortillège s'était levée pour se diriger vers la porte. Non pas que... Mais elle avait bien comprit qu'elle devrait vraiment mettre ses idées par écrits avant de se mettre à s'embrouiller dans ses explications. C'était donc pour ça que les élèves soupiraient si souvent quand elle changeait de sujet de cours.

"Je crois que je vais en parler avec mes confrères mais avant tout, il faudrait que je pense à mettre mon idée par écrit pour que je ne cherche pas mes mots à longueurs de temps. Qu'est-ce que tu en penses? Désolée de t'avoir déranger pour rien surtout que tu étais occupée. Je suis terriblement désolée. Je vais retourner dans mon quartier et lire un bon bouquin. Mais qu'est-ce qu'on s'embête durant les soirées. Tu n'as pas besoin d'aide par hasard?"

[la suite arrive mais pas ce soir car dodo]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auristelle Ombrage
¤ Admin ¤ Médiatrice ¤
avatar



Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Courriers, courriers... ho ? une visite! Dim 8 Aoû - 17:00

[je décide qu'il est temps que je te réponde, chère Silver]

    Auristelle leva un sourcil lorsque Silver perdit encore une fois le fil de ses idées. C'était habituel, mais là,c'était que son idée ne devait pas avoir assez mûrit dans sa tête. Auristelle n'était pas contre cette idée, bien au contraire, aller sur le «terrain» n'avait que du bon. Mais elle avait étudié là, et donc, contrairement à Silver, elle avait parfaitement conscience des dangers que renfermaient la Forêt Interdite. Elle n'était pas Interdite pour rien, même si ça avait l'effet logique d'y attirer tous les élèves les plus imprudents. Même elle, par curiosité, l'avait visitée à plusieurs reprises, dans des endroits différents, et s'était parfois retrouvée dans des situations relativement dangereuses. Et ça, il fallait éviter que ça arrive à d'autres. Enfin, à trop d'autres élèves en tout cas. Elle n'avait eu aucun de quotas à respecter quant aux pertes d'élèves, et ça l'arrangeait assez, il fallait l'avouer.
    «Il faudrait que je pense à mettre mon idée par écrit pour que je ne cherche pas mes mots à longueurs de temps. Qu'est-ce que tu en penses? Désolée de t'avoir déranger pour rien surtout que tu étais occupée. ...Tu n'as pas besoin d'aide par hasard?»

    Auristelle posa son regard, longuement sur la jeune femme qui était prête à sortir, déjà debout prêt de la porte. Elle avait plusieurs réponses de prêtes dans sa tête, elle se demandait juste, en fait, quelle option elle allait choisir pour clore cette discussion, somme toute interessante, par rapport à la personnalité de la jeune professeur de sortilèges et enchantements.

    Sur le principe, Professeur Jefferson, je ne suis pas contre, mais je veux que vous m'exposiez ce projet mieux ficelé. Parlez-en, effectivement, avec vos collègues, voyez lesquels accepteront de vous accompagner pour la pure sécurité, même s'ils n'ont pas à intervenir. Préparez le trajet avec eux, car je n'ai aucun doutes sur le fait qu'ils connaissent assez bien les coins où il ne faut réellement pas mettre les pieds, et pourront par cette occasion vous faire comprendre pourquoi je ne prends pas ça à la légère.

    La Réformatrice se tut, reprit son verre dans sa main, en but quelques gorgées, avant de fixer à nouveau la jeune femme. Silver savait se tenir, c'était dommage, réellement, que le mental ne suive pas.

    Merci pour ce petit intermède Silver, mais je crains de n'avoir presque finis. Les quelques lettres restantes viennent simplement de mes anciens collègues.

    Sur ces mots, la Réformatrice se pencha à nouveau sur son courrier, sans porter plus d'attention que ceci à son interlocutrice. Bien évidemment, si celle-ci, finalement, avait autre chose à lui dire, elle était parfaitement apte à poursuivre la discussion.






_________________
« Ici c´est moi qui fait la loi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Courriers, courriers... ho ? une visite! Ven 13 Aoû - 12:32

Merci pour ce petit intermède Silver, mais je crains de n'avoir presque finis. Les quelques lettres restantes viennent simplement de mes anciens collègues.

*A qui pourrai-je bien demander un coup de main?*

Pensée hautement scientifique de la part de Silver, la main sur la poignée de la porte, elle se mit à sourire d'un petit sourire cruelle. Heureusement qu'Auristelle était déjà retournée dans ses réponses. Un mouvement de sa main droite pour changer la décoration du bureau. Un beau paysage apparut à la place de couleurs qui pouvaient rappeler l'Afrique.

"Bon, je te laisse à ton travail alors. Je vais aller préparer mon discours pour mes collègues. Merci de m'avoir écouter."

La prof de sortilège passa la porte, avant de la refermer pourtant, elle s'arrêta pour faire une remarque sur la décoration.

"Au faite, j'aime bien ta décoration. "

La porte se referma sur elle et se mit à rire dos à la porte. Maintenant qu'est-ce qu'elle allait faire de beau. A part se diriger vers son pour donner rendez-vous à ses collègues pour discuter de son idée de parcours dans la forêt interdite. Et la voila qui commence a se diriger vers son appartement d'un pas léger en souriant a des élèves qu'elle croisait dans les couloirs. Perdue dans ses pensées, elle franchit la porte de chez elle pour s'installer à son bureau. Deux lettres envoyés par hibou de l'école. Silver s'installa dans son fauteuil prés de sa fenêtre tout en lisant et sirotant un verre de vin français. Des bruits se firent entendre à sa fenêtre, l'hibou gris qu'elle utilise qui appartient à Poudlard bien entendu, revenaient avec des réponses. Un sourire apparut sur son visage. Voilà que dans un bon trois quart d'heure, elle expliquerait son idée à deux de ses collègues.

Une demi heure plus tard, une demoiselle recouvert d'une cape noire en laine, attendait deux de ses collègues devant le grand hall.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorrow Noam Black
Smoke on the water ♪
avatar


Localisation : La ou Ombrage n'y est pas

Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Courriers, courriers... ho ? une visite! Lun 6 Sep - 21:13

Qu'en est-il de ce sujet?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnyswear.keuf.net


Age : 27

Feuille de personnage
Relations
:
Sac à malice:

MessageSujet: Re: Courriers, courriers... ho ? une visite! Lun 6 Sep - 21:22

autant pour moi j'ai oublié de cloturer!

_________________

« Le règlement c'est mon dada. » ~~ ~~ « Nous avons les moyens de vous faire parler ! »
« Êtes vous classés dans la catégorie humain ? Négatif, je suis une mite en pull-over. »

Note aux membres
: lisez les conditions d'admission aux groupes spéciaux !! Généralement tout est indiqué !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Courriers, courriers... ho ? une visite!

Revenir en haut Aller en bas

Courriers, courriers... ho ? une visite!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'armoire à disparaitre-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit